•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fin de La Grande Traversée : une pétition recueille des centaines de signatures

Portrait d'une jeune homme vêtu en cycliste avec casque et lunettes fumées .
Carl Cenerelli est l'instigateur de la pétition de 500 signatures qui demande au CSF de revenir sur sa décision concernant La Grande Traversée. Photo: Courtoisie La Grande Traversée
Radio-Canada

Une pétition lancée par un élève de 10e année de l'École André-Piolat de North Vancouver, a permis de recueillir plus de 500 signatures en 2 semaines en faveur du retour de la Grande Traversée.

Un texte de Jacqueline Landry

La pétition a été, lancée le 23 octobre dernier par Carl Cenerelli, un élève de 10e année de l'École André-Piolat de North Vancouver qui a participé à la Grande Traversée en 2017 et 2018.

Elle a été envoyée au nouveau conseil d'administration du Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique dans le but de faire infirmer la décision de l'ancien conseil.

Je demande au nouveau CA du CSF de reconsidérer leur soutien à ce projet.

Carl Cenerelli, élève de 10e année de l'École André-Piolat

Le CSF a, en effet, décidé de mettre fin au Relais cycliste pancanadien pour créer une nouvelle formule, organisée en partenariat avec Cycling BC, qui doit s’adresser aux jeunes de 11e et de 12e année des écoles francophones de la Colombie-Britannique.

Un groupe d'une cinquantaine de jeunes en vêtement de cyclisme et une dizaine d'adultes posent devant une forêt. Édition 2018 de la Grande Traversée Photo : La Grande Traversée

Dans une lettre ouverte, Carl Cenerelli rappelle que la fin de la Grande Traversée a créé une onde de choc parmi ceux qui ont investi leur énergie dans l'événement au cours des 6 dernières années.

Un projet aussi enrichissant que LGT ne doit pas être annulé; il ne faut pas que la 6e édition soit sa dernière.

Carl Cenerelli, élève de 10e année de l'école André-Piolat

Une cinquantaine de signataires de la pétition ont ajouté des commentaires, dont Sébastien Pigeon, qui soutient que des aventures comme la Grande Traversée ne devraient pas être mises au rancart.

Ça change la vie des jeunes. Les participants n'arrêtent pas d'en parler.

Sébastien Pigeon

« J'ai vu mes élèves se dépasser, raconte de son côté Patricia Rivard, une chef d'équipe en 2017 pour la Grande Traversée, s’entraider, s’encourager, se motiver et créer des liens et des amitiés qui resteront à
jamais gravées dans leur mémoire et leur cœur. L’aventure, conclut-elle, ne peut pas se terminer ainsi. »

LGT, c’est bien plus que du vélo, c’est une famille, des saines habitudes de vie, de la persévérance, des dépassements de soi, c’est une expérience incroyable, inoubliable et surtout irremplaçable.

Patricia Rivard, cheffe d'équipe lors de l'édition 2017 de la Grande Traversée
Les jeunes cyclistes, sur le point d'entamer la dernière journée du relai pancanadien.Les jeunes cyclistes, sur le point d'entamer la dernière journée du relai pancanadien. Photo : Radio-Canada / Julie Landry

Colombie-Britannique et Yukon

Cyclisme