•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Santé Canada veut plus de services de santé en français hors du Québec

Un médecin prend des notes en présence d'un patient, assis en face de lui.
Le public sous-estimerait le nombre de professionnels de santé francophones en Alberta, selon Paul Denis, directeur général du Réseau Santé albertain. Photo: Shutterstock / DedMityay
Radio-Canada

Santé Canada lance un programme de 3 millions de dollars pour améliorer l'accès aux services de santé en français dans les provinces où la langue de Molière n'est pas majoritaire. Deux projets verront ainsi le jour en Alberta.

« Vous seriez surpris de voir le grand nombre de professionnels de la santé qui parlent français en Alberta », souligne Paul Denis, directeur général du Réseau Santé albertain.

« À Edmonton, on compte plus de 300 médecins qui sont bilingues. Même chose à Calgary », ajoute-t-il, précisant toutefois qu'il y aurait un manque de communication à propos de cette situation.

Repérer les professionnels de santé francophones puis le faire savoir à la communauté, c'est justement le but d'un des deux programmes qui verront le jour en Alberta ces trois prochaines années.

Des bénévoles seront formés pour guider au mieux les francophones dans leurs démarches de santé.

L'autre initiative qui a été sélectionnée par la Société Santé en français concerne une priorité des gouvernements fédéral et provincial.

Elle vise à former gratuitement le public ainsi que les professionnels de santé albertains pour leur permettre de reconnaître les symptômes et les besoins des personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale.

Un malade veut parler dans sa langue

Au total, ces deux initiatives ont un budget d'un peu plus de 100 000 $. Une somme tirée des 3 millions de dollars investis par Santé Canada dans 42 programmes répartis à l'échelle nationale.

L'objectif est d'améliorer l'accès à des services de santé en français pour les communautés francophones en situation minoritaire.

Une bonne nouvelle pour Michel Tremblay, le directeur général de la Société Santé en français, qui estime que le système de santé canadien doit davantage prendre en compte les francophones.

Quand on est malade, on veut être soigné dans notre langue, dans la langue dans laquelle on est le plus confortable.

Michel Tremblay, directeur général de la Société Santé en français

Selon Michel Tremblay, les besoins sont énormes en Alberta, une province qui a vu sa population de francophones augmenter ces dernières années.

La Colombie-Britannique, elle, serait la partie du Canada où il est le plus difficile de trouver des services de santé en français.

Alberta

Établissement de santé