•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le revenu garanti pour les personnes handicapées sera indexé sur le coût de la vie

Rachel Notley sourit à la caméra. Elle porte un veston rose et un coquelicot du Jour du souvenir.
Le revenu garanti pour les personnes handicapées n'avait pas augmenté depuis 2012. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

La province a présenté jeudi un projet de loi pour que son programme de revenu garanti pour les personnes handicapées, ainsi que l'assistance sociale pour les aînés, soit indexé sur le coût de la vie en Alberta.

Un texte de Héloïse Rodriguez

C’est la première fois que le revenu garanti pour les personnes handicapées augmente depuis 2012. Le montant mensuel grimpera de 1588 $ à 1685 $ le 1er janvier, ce qui va bénéficier à 60 000 Albertains, selon la province.

L’assistance sociale pour les aînés, qui n’avait pas été modifiée depuis 2009, va passer de 280 $ à 286 $ pour les quelque 160 000 personnes qui la reçoivent, également à compter du 1er janvier prochain.

Mais le changement principal, c’est que ces montants vont dorénavant être indexés sur le coût de la vie, ce qui veut dire qu’ils vont augmenter en fonction de l’inflation. L’Alberta va ainsi emboîter le pas au Québec, au Manitoba et au Yukon, qui ont déjà un système similaire en place.

La première ministre Rachel Notley a rappelé jeudi que l’indexation du programme de revenu garanti pour les personnes handicapées était une de ses promesses électorales.

Elle invoque le ralentissement économique des dernières années pour expliquer pourquoi son gouvernement n’a pas mis cette promesse en oeuvre jusqu’à présent.

« On a traversé des moments difficiles dans la province et on a dû prendre plusieurs décisions compliquées pour gérer nos finances, mais nous sommes vraiment heureux aujourd’hui, parce qu’on sait [...] que les gens pourront compter sur ce changement à l’avenir » , affirme la première ministre.

La province estime que si le projet de loi 26 est adopté, cela lui coûtera 194 millions de dollars en 2019-2020.

Un bon début

En 2005, Ian Young a subi plusieurs accidents vasculaires cérébraux qui lui ont laissé des lésions permanentes au cerveau. Depuis, il ne peut pas travailler et il dépend du programme de revenu garanti pour les personnes handicapées pour subsister.

Ian Young regarde à droite de la caméra. Il a les cheveux gris et un début de barbe. Ian Young reçoit les allocations mensuelles du programme de revenu garanti pour les personnes handicapées depuis 2005. Photo : Radio-Canada

« On pourrait toujours en faire plus, mais au moins, maintenant, je suis sûr que notre voix se fait entendre, se réjouit-il. Je vais me sentir plus en sécurité financièrement. »

Ian Young rappelle que le coût de la vie a augmenté entre 2012 et 2018, mais que l’allocation mensuelle, elle, n’a pas changé jusqu’à présent. Il a dû ajuster son budget en conséquence. Il espère maintenant pouvoir vivre un peu plus confortablement.

« C’est sûr que je ne vais pas aller m’acheter une voiture de luxe, mais je suis vraiment content de voir que l’indexation va suivre le coût de l’inflation », conclut-il.

Alberta

Politique provinciale