•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment s’adapter à la culture du travail dans son pays d'accueil

Aider les nouveaux arrivants à s’adapter au milieu du travail canadien
Radio-Canada

Parce que la culture d'entreprise varie d'un pays à l'autre, la vie au travail au Canada peut représenter tout un choc pour les nouveaux arrivants. L'embauche d'immigrants peut aussi représenter un défi pour les employeurs. Mais ces obstacles ne sont pas insurmontables.

Cela fait tout juste trois mois que Jean Chrysostome Nsima travaille dans une entreprise d'installation de panneaux solaires à Winnipeg, Raysolar.

Ses compétences en électricité, sa maîtrise de la langue française et ses connaissances du marché africain l’ont aidé à trouver du travail. Son employeur cherche, en effet, à conquérir de nouveaux marchés francophones en Afrique.

Malgré cela, tout n'est pas facile. Rien, par exemple, ne le préparait à la culture du travail en entreprise au Canada. Au Cameroun, d'où il est originaire, les relations patron-employés sont beaucoup plus verticales et hiérarchisées.

« Ici, au Canada, votre supérieur, votre patron est pratiquement comme votre collègue, il y a beaucoup de respect, constate Jean Chrysostome Nsima. Ils sont aussi beaucoup disposés à vous apporter l'appui nécessaire dont vous avez besoin. »

La communication essentielle

Les employeurs aussi font face à des difficultés avec leurs employés étrangers.

Les gestionnaires d'entreprises ne savent pas toujours comment s'y prendre avec des immigrants qui ne connaissent pas la culture et l'organisation du travail au Canada. C'est d'ailleurs une des raisons pour lesquelles des employeurs potentiels hésitent parfois à embaucher des immigrants.

Certains tentent donc de trouver eux-mêmes des solutions propres à leur entreprise. C’est ce qui est arrivé au directeur de Raysolar, Raynald Pambrun.

La communication prend une importance particulière dans son entreprise, puisque le travail est partagé entre Kenora et Winnipeg. Raynald Pembrun n'est présent qu'un seul jour par semaine dans la capitale manitobaine.

« J'ai vraiment construit une culture où tout le monde peut se parler, tout le monde sait qu'on peut s'aider, pour accomplir notre but qui est de livrer des systèmes de solaire efficacement, explique-t-il. On continue les relations avec tout le monde et puis... c'est de la communication! »

Pour aider employeurs et employés à se comprendre et à collaborer dans le monde du travail, des formations sont offertes à l'occasion de la Semaine nationale de l'immigration francophone.

Le 10 novembre, le Conseil de développement économique des municipalités bilingues du Manitoba (CDEM) offre ainsi un atelier gratuit sur la culture en milieu professionnel, destiné aux nouveaux arrivants. L’atelier se déroule de 8 h 30 à midi, dans les locaux du CDEM, au 614, rue des Meurons, à Winnipeg.

Manitoba

Nouveaux arrivants