•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rémi-Pierre Paquin en superhéros pour la persévérance scolaire

Rémi-Pierre Paquin et une élève qui se font filmer à l'École Dominique-Savio
Les gagnants du concours « Une histoire de persévérance scolaire » remportaient la chance de mettre leur histoire à l'écran avec la participation du comédien originaire de Shawinigan Rémi-Pierre Paquin. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

L'école Dominique-Savio de Shawinigan s'est transformée en plateau de tournage le temps d'une journée. Pour l'occasion, le comédien Rémi-Pierre Paquin a enfilé les habits du superhéros de la persévérance scolaire.

Des élèves de cette école du secteur Saint-Georges-de-Champlain ont remporté le concours « Une histoire de persévérance scolaire » organisé par la Table régionale de l'éducation de la Mauricie.

Ils ont gagné la chance de mettre leur histoire à l’écran, avec la participation de Rémi-Pierre Paquin, qui est originaire du secteur Grand-mère.

Une équipe technique et des acteurs durant le tournage dans un gymnaseTournage d'un projet de persévérance scolaire avec Rémi-Pierre Paquin à l'école Dominique-Savio, dans le secteur Saint-Georges-de-Champlain, à Shawinigan Photo : Radio-Canada / Anne-Andrée Daneau

Ils ont créé une capsule vidéo sur la persévérance scolaire mettant en scène un superhéros qui agit comme conseiller dans les événements du quotidien. Rémi-Pierre Paquin joue le rôle du superhéros.

Je pense que des fois, ça prend juste de petites attentions, juste de donner confiance à l'enfant, lui montrer que c'est pas une montagne, des fois c'est avec des petits trucs.

Rémi-Pierre Paquin, comédien
Rémi-Pierre Paquin dans une classe avec des élèvesLe comédien Rémi-Pierre Paquin est retourné sur les bancs d'école le temps d'une journée, à Shawinigan. Photo : Radio-Canada

Ce projet donne envie à Jean-Nicolas Lefebvre, un élève de cinquième année de l’école Dominique-Savio, de devenir acteur. Il croit que cette expérience va le motiver à poursuivre ses études et à bien réussir.

Moi, ça va m’aider en tout cas parce qu’honnêtement, en multiplication, j’ai de la misère. Ça va me dire : ”Allez Jean-Nic, persévère, t'es capable, lâche pas!”

En plus de rendre fiers plusieurs comédiens en herbe, ces capsules serviront à motiver d'autres élèves dans le cadre des journées de la persévérance scolaire qui se tiendront du 11 au 15 février.

Selon le ministère de l'Éducation, le décrochage scolaire touche un jeune sur cinq en Mauricie.

Il y a toujours place à l'amélioration et c'est pour ça qu'on doit travailler fort tout le monde ensemble. Il n'y a pas seulement l'école qui doit porter la persévérance scolaire, il y a aussi la famille, la communauté, les employeurs qui doivent valoriser l'école, affirme la directrice générale de la Table régionale de l'éducation de la Mauricie, Mélanie Chandonnet.

Je pense que c'est le fait de se mettre tout le monde ensemble qui va aider à contrer le décrochage scolaire, ajoute-t-elle.

D’après le reportage d’Anne-Andrée Daneau

Mauricie et Centre du Québec

Éducation