•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du savon pour laver des dentiers : une atteinte à la dignité des aînés?

Un dentier et des produits de nettoyage pour prothèses dentaires sont déposés sur un comptoir de salle de bain.
Un dentier et des produits de nettoyage pour prothèses dentaires Photo: Radio-Canada / Simon Turcotte
Radio-Canada

Les réactions sont nombreuses à la suite de dénonciations de la directive donnée au CHSLD de la Mitis de nettoyer les prothèses dentaires des résidents avec du savon à mains ou à vaisselle. Le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, et la directrice générale de la FADOQ du Bas-Saint-Laurent, Nancy Bérubé, parlent d'un manque de respect envers les aînés.

Pascal Bérubé veut savoir pourquoi et comment le CHSLD a pris la décision de nettoyer les prothèses dentaires des résidents avec du savon doux.

Il déplore que les familles n'aient pas été informées de la démarche. Le député qualifie l'utilisation de savon d'inacceptable.

Qu'on ait décidé de faire une expérience pilote avec les aînés de la Mitis en disant vous allez être le banc d'essai pour nettoyer vos prothèses dentaires avec du savon à vaisselle, c'est odieux, inacceptable et ça doit prendre fin immédiatement.

Pascal Bérubé, député de Matane-Matapédia

Le député soupçonne que cette décision ait été prise pour des raisons financières. Il veut également avoir la preuve que les établissements ont bien reçu la consigne de la ministre et que cette pratique a officiellement cessé.

La directrice générale de la FADOQ du Bas-Saint-Laurent, Nancy Bérubé, dit aussi être abasourdie d'apprendre qu'on nettoyait des prothèses dentaires avec du savon.

Elle pense que les résidents et leur famille doivent être informés et que les établissements doivent leur donner le choix des produits qu'ils veulent utiliser.

Il faut informer les gens, c’est un peu dommage qu’on arrive toujours devant le fait accompli [...] C’est le respect de ce que l’aîné vivait à la maison. On peut-tu le transposer dans le CHSLD?

Nancy Bérubé, directrice générale de la FADOQ du Bas-Saint-Laurent

Mme Bérubé se dit toutefois satisfaite de l'intervention de la ministre Marguerite Blais, mercredi, qui a ordonné de cesser cette pratique.

Le Centre d’excellence pour la santé buccodentaire persiste et signe

Le Centre d'excellence pour la santé buccodentaire et le vieillissement de l'Université Laval, qui a recommandé l’utilisation du savon au ministère de la Santé, persiste et signe.

Selon son directeur, Christian Caron, il s’agit d’une pratique acceptable, recommandée par l'Association dentaire canadienne. Il considère que cette façon de faire n’est pas dégradante, qu’il la recommande lui-même à sa famille.

Christian Caron insiste pour dire que scientifiquement, le savon et les produits de nettoyage pour les prothèses sont équivalents.

Nous maintenons que l’utilisation d’un savon doux est acceptable dans le cadre du nettoyage des prothèses dentaires.

Christian Caron, directeur du Centre d'excellence pour la santé buccodentaire et le vieillissement

Hier, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent a indiqué hier qu'il allait se plier aux ordres de la ministre Marguerite Blais. Le CISSS n'a toutefois pas souhaité accorder d'entrevue à ce sujet aujourd’hui.

Bas-Saint-Laurent

Santé