•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des appâts à ours à senteur de beignet retirés des tablettes des Canadian Tire en C.-B.

Des sachets de nourriture sur lesquels il est inscrit Bear Magnet sont posés sur une tablette dans un magasin.

La compagnie Moultrie fait de la publicité sur ses sachets indiquant que les ours ne peuvent résister à l'odeur des beignets à la confiture.

Photo : CBC / Audrey McKinnon

Radio-Canada

Quelques jours après l'arrivée en magasin d'appâts à ours à l'odeur de beignet et de tarte aux bleuets, l'entreprise Canadian Tire a annoncé le retrait de ces produits en Colombie-Britannique. Cette décision survient après qu'un agent de conservation de la faune a fait part de ses inquiétudes quant à l'utilisation de ces appâts.

L’utilisation de produits pour attirer les ours est illégale dans la province, mais il est permis d’en vendre et d’en acheter.

D’après l’agent de conservation Steve Ackles, les chasseurs sont généralement au courant de l’interdiction d’utiliser ce type d’appâts, mais certains choisissent de le faire quand même. Les photographes qui se servent de ces produits pour attirer les animaux près de leur lentille contribuent eux aussi au problème, ajoute-t-il.

Un papier jaune est posé sur un poteau de métal indiquant Use of attractants in your province or territory. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un avis indique aux clients qu'ils sont responsables de respecter les lois quand ils utilisent de la nourriture comme appât.

Photo : CBC / Audrey McKinnon

Selon Steve Ackles, l’utilisation des produits à senteur de nourriture humaine peut avoir pour effet que les ours seront plus à l'aise à proximité des humains et plus défensifs face aux aliments qu’ils trouvent dans les poubelles.

Ils risquent alors d’être agressifs envers les personnes autour d'eux.

Une maman ours et son petit ours noir sont dans un champs d'herbe. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'utilisation de nourriture pour attirer les ours mène souvent à l'obligaiton de les abattre préviennent des agents de la faune.

Photo : Associated Press / Mark Thiessen

L’an dernier, près de 500 ours ont été abattus en Colombie-Britannique à la suite de conflits avec l’humain.

Colombie-Britannique et Yukon

Protection des espèces