•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cannabis : les policiers se disent prêts à l’approche de la saison de motoneige

Deux motoneigistes passent sur un pont du sentier de motoneige de Foleyet.
La Police provinciale de l'Ontario rappelle que la conduite de motoneige sous l'influence de drogues, dont le cannabis, est interdite. Photo: Radio-Canada / Jean-Loup Doudard
Radio-Canada

La Police provinciale de l'Ontario (PPO) précise que la surveillance des motoneigistes ne changera pas de façon importante à la suite de la légalisation du cannabis.

Un texte de Miguel Lachance

Selon le sergent David Moscall, du détachement de Thunder Bay, il y aura quelques ajustements mineurs, mais les règles concernant la conduite sous l’influence de drogues demeurent inchangées.

Les conséquences sont les mêmes que pour la conduite en état d’ébriété, rappelle le sergent Moscall. Nous avons déjà arrêté par le passé des motoneigistes qui avaient consommé des drogues.

La PPO ne dispose pas pour l’instant d’appareils pour détecter le cannabis, semblables à ceux utilisés pour les tests d’alcoolémie.

Des policiers entourant un véhicule tout-terrain dans un stationnement. Des agents du détachement de Thunder Bay de la PPO se sont installés jeudi après-midi près de l'entrée d'un Canadian Tire pour rappeler à la population les règles de sécurité concernant les VTT et les motoneiges. Photo : Radio-Canada / Miguel Lachance

Le sergent Moscall explique que des agents sont formés pour identifier les personnes droguées grâce à une série de tests.

Il croit que la légalisation du cannabis n’entraînera pas nécessairement une augmentation significative du nombre de gens qui en consomment ou qui conduisent une motoneige après en avoir consommé.

Nord de l'Ontario

Prévention et sécurité