•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Iroquois Falls veut toujours une équipe de hockey

Un bâtiment bordé de voitures est situé au bord d'une route pavée.
L’aréna Jus Jordan n’a plus d’équipe de hockey, depuis que ses anciens Eskis sont devenus les Lumberjacks de Hearst Photo: Radio-Canada / Jean-Loup Doudard

C'est le groupe sur Facebook « Boost Our Igloo Club » qui souhaite ardemment le retour d'une équipe compétitive de hockey dans cette ville du Nord-Est de l'Ontario. Iroquois Falls a perdu son équipe aux mains de Hearst il y a deux ans.

Un texte de Caroline Bourdua

Richard "Rick" Charlebois compte parmi ceux qui souhaiteraient revoir dans la petite ville d’à peine 3000 personnes une équipe compétitive.

Notre objectif principal est de trouver un locataire. Est-ce que ce serait une équipe de la NOJHL (ligue de hockey junior A du Nord de l’Ontario), la réponse est oui, dit M. Charlebois.

Richard Charlebois Richard Charlebois estime que le premier choix est une équipe de la ligue junior A du Nord de l’Ontario (NOJHL), mais que d’autres options sont envisageables. Photo : Richard Charlebois

L’homme n’est pas étranger au hockey dans cette communauté de la route 11, puisqu’il a œuvré plus de 10 ans comme directeur au sein de l’ancienne équipe des Eskimos d’Abitibi, devenus par la suite les Eskies d’Iroquois Falls et les Lumberjacks de Hearst aujourd’hui.

Il ajoute que la seule façon pour Iroquois Falls de ravoir une équipe de la NOJHL, c'est si l’un des propriétaires d’une des 12 équipes de ce circuit vend ou décide de déménager.

Les probabilités sont minces, avoue M. Charlebois.

Et la vente ou le transfert sont aussi très réglementés, a rappelé le commissaire Robert Mazzuca, de la ligue NOJHL dans un courriel envoyé à un journaliste du Hockey News North, une publication virtuelle.

Quand on a y a goûté pour plus de vingt ans (le hockey junior), c’est dur de s’en défaire!

Richard Charlebois, partisan de hockey

Porte ouverte à un autre calibre

M. Charlebois dit avoir été approché par le propriétaire d’une équipe de la Greater Metro Jr. A Hockey League (GMHL) dont une des équipes est les Lynx de Nipissing Ouest.

Mais cette ligue n’est pas sanctionnée par Hockey Canada, explique M. Charlebois qui donne pour exemple que des joueurs ne pourraient pas participer à des tournois de calibre international.

Des billets de hockey Le groupe a bon espoir de vendre 400 billets au coût de 25 dollars chacun. Photo : Facebook

Afin de démontrer aux propriétaires d’équipes, le sérieux de la démarche, Boost Our Igloo Club a amorcé mardi, la vente de billets présaison sur Facebook, au coût de 25 dollars chacun.

Avec 400 billets et 10 000 $, M. Charlebois espère que cela démontrerait une volonté de trouver une équipe pour jouer à l’aréna Jus Jordan.

Je m’attends à avoir un premier décompte de billets vendu d’ici environ deux semaines, indique-t-il.

Et ce n’est pas avant avril 2019 qu'il saurait s’il y a moyen d’obtenir une équipe de hockey, peu importe le calibre.

S’il s’avérait qu’aucune équipe n’est disponible, les détenteurs de billets seraient remboursés ou les sommes transférées dans un fonds en vue de poursuivre la démarche au-delà de la saison 2019-2020.

La remise de dons aux équipes de hockey mineur serait aussi une possibilité selon M. Charlebois.

Nord de l'Ontario

Hockey junior