•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Harcèlement psychologique : « des épisodes moins drôles », admet Gilles Lehouillier

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, en marge d'une rencontre politique au sujet du 3e lien entre sa ville et Québec
Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier Photo: Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie
Radio-Canada

Gilles Lehouillier admet avoir traversé « des épisodes moins drôles » en lien avec les trois plaintes de harcèlement psychologique qui pèsent contre lui. Il prévient toutefois qu'il fera connaître « l'autre côté de la médaille » au moment opportun.

Un texte de Marc-Antoine Lavoie

Radio-Canada révélait en août que le maire de Lévis fait l’objet de trois plaintes de harcèlement psychologique devant la Commission des normes, le l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST).

Questionné à ce sujet lors d’un point de presse sur le bilan de la première année de son nouveau mandat à la mairie de Lévis, Gilles Lehouillier a assuré qu’aucune nouvelle plainte n’a été déposée contre lui.

Harcèlement psychologique : il y a deux côtés à une médaille, dit Gilles Lehouillier

Il affirme que les relations au sein de son cabinet « sont très harmonieuses, comme elles l’ont toujours été ».

« On fera connaître au moment opportun l'autre côté de la médaille. Il peut avoir des épisodes qui ont été moins drôles et ça fait partie de l'autre côté de la médaille », fait valoir le maire.

Défense assumée par les contribuables

Gilles Lehouillier n’a pas caché que les frais juridiques pour assurer sa défense seront assumés par les fonds publics. Le montant engagé dans ce dossier n’est pas encore connu, mais le maire promet sa pleine transparence.

« Lorsqu'un élu est touché par des accusations, il a le droit d'avoir une défense. C'est dans les lois. Nous on respecte les lois », dit-il.

Vous connaissez ma traditionnelle transparence, je serai aussi transparent. Pour le moment, on n'a pas de chiffre.

Gilles Lehouillier, maire de Lévis

En septembre, de la médiation entre le maire et ses ex-employés n’était pas exclue dans ce dossier. Gilles Lehouillier précise maintenant qu’il « n'est pas du tout en médiation » et qu’il « suit le processus normal ».

Québec

Affaires municipales