•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une Ontarienne facturée 12 000 $ pour un transport d’urgence par hélicoptère

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse utilise actuellement cet hélicoptère pour son service EHS LifeFlight.
Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse utilise actuellement cet hélicoptère pour son service EHS LifeFlight. Photo: Gouvernement de la Nouvelle-Écosse

L'Assurance maladie de l'Ontario refuse de rembourser la facture d'Erla Wenborne, 81 ans, pour son transport en hélicoptère médical en Nouvelle-Écosse.

Erla et son mari Dean Wenborne, 87 ans, étaient en visite chez de la famille à Sydney au Cap-Breton quand elle fait une attaque cardiaque.

L’hôpital de Sydney la stabilise, mais elle doit être transportée par hélicoptère à Halifax pour des soins spécialisés.

À son retour chez elle, elle apprend que l'assurance maladie de l'Ontario ne couvre pas les transports par ambulances hors province.

Dean et Erla Wenborne se tiennent debout côte à côte.Dean et Erla Wenborne font appel devant la Commission d'appel et de révision des services de santé. Photo : Radio-Canada / Jean-Loup Doudard

Aujourd’hui, son mari a tenté de défendre leur cause auprès de la Commission d’appel et de révision des services de santé en citant le cas d’une Albertaine enceinte héliportée de Timmins à Sudbury en 2015

Les ministres de la santé albertains et ontariens s’étaient alors entendus pour partager le coût de ce transport entre les deux provinces.

C’était une décision politique, parce que vous, les médias, en aviez fait un gros enjeu. [...] Alors peut-être que ça va marcher comme ça aujourd’hui aussi.

Dean Wenborne, mari d’Erla Wenborne

Mais les représentants de l'Assurance maladie de l'Ontario affirment que c'était une exception et que rien n'oblige la province à payer la facture des Wenborne.

Le couple avoue qu’ils ne s’attendaient pas à obtenir gain de cause, mais plutôt à attirer de l’attention sur ce qu’ils considèrent être un manquement au système de santé.

La députée néo-démocrate France Gélinas, qui était présente à l’audience, affirme pour sa part que l’accord interprovincial couvrant les assurances maladie doit être mis à jour

L'air-ambulance, ça n'existait pas quand cet accord-là a été fait. Ça existe maintenant, c'est utilisé dans pas mal toutes les provinces, c'est le temps que ça soit ajouté.

France Gélinas, députée néo-démocrate de Nickel Belt
Une femme parle aux membres des médiasFrance Gélinas, du Nouveau Parti démocratique Photo : Radio-Canada / Cedric Lizotte

Elle compte aborder le sujet avec la ministre ontarienne de la Santé, Christine Elliott.

Nord de l'Ontario

Assurances