•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aucune accusation criminelle après un feu qui a fait 4 morts

Photo du domicile en briques rouges noircies à l'arrière par les flammes.
La maison incendiée. Photo: Radio-Canada / Marie-Hélène Ratel
Radio-Canada

Le bilan de l'incendie : 4 morts, y compris une mère et ses deux enfants. Toutefois, aucune accusation criminelle ne sera déposée à la suite du feu qui a ravagé une maison d'Oshawa en janvier dernier.

La police régionale de Durham indique dans un communiqué qu'il n'y avait pas suffisamment de preuves pour porter des accusations et espérer obtenir une condamnation, que ce soit pour incendie criminel ou négligence ayant causé la mort.

Les policiers assurent qu'ils ont mené une enquête en profondeur et que toutes les preuves ont été examinées, en collaboration avec les bureaux du coroner, du procureur général et du commissaire des incendies, notamment.

La cause du feu n'a pas pu être déterminée.

La maison n'avait aucun détecteur de fumée fonctionnel, selon l'enquête, qui a aussi indiqué que les flammes avaient pris naissance dans la cuisine, au rez-de-chaussée. La demeure était divisée en deux appartements.

Lindsey Bonchek, 36 ans, et sa fille Madeline, 9 ans, ont péri dans l'incendie. Le fils de 4 ans de la famille, Jackson, est mort, lui, après avoir été extirpé du feu.

Photo en mosaïque de Lindsey Bonchek et des enfants Madeline et Jackson.Lindsey Bonchek et ses enfants, Madeline et Jackson, sont morts dans l'incendie. Photo : Facebook

La quatrième victime est un homme de 50 ans, Steve Macdonald, qui est mort après être retourné dans la maison en flammes pour tenter de sauver d'autres occupants, selon ses proches.

Deux photos de Steven Macdonald qui serre sa fille dans ses bras.La victime Steven Macdonald en compagnie de sa fille. Photo : Facebook

Accusations provinciales

En revanche, selon le service des incendies d'Oshawa, des accusations non criminelles ont été portées contre le propriétaire de la maison, deux dirigeants d'entreprise et deux locataires, en vertu de la Loi sur la prévention et la protection contre l’incendie et le Code des incendies.

Les chefs d'accusation et l'identité des cinq accusés n'ont pas été précisés. Les deux locataires accusés habitaient au sous-sol de la propriété.

Avec les informations de CBC News

Toronto

Incendie