•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les jeux vidéo québécois à l’honneur au salon MEGA

Un dessin d'une femme assise en tailleur en train de jouer à des jeux vidéo devant un grand téléviseur.
Le salon MEGA permettra aux joueurs d'essayer les jeux d'une soixantaine de studios québécois et d'une dizaine de studios étrangers. Photo: iStock

Une soixantaine de studios de jeux vidéo indépendants québécois iront à la rencontre du public cette fin de semaine au salon MEGA, qui se tient au Marché Bonsecours de Montréal. Les joueurs de tous âges pourront essayer les jeux de ces studios locaux, dont certains seront présentés pour la première fois.

Un texte de Karl-Philip Vallée

Le porte-parole de MEGA, Karl Tremblay, cofondateur du studio Triple Boris (et chanteur des Cowboys Fringants à ses heures), promet une fin de semaine survoltée à ce salon qui a doublé sa superficie depuis l’an dernier.

M. Tremblay compare le salon aux Penny Arcade Expos, les fameux PAX. Ces salons qui se tiennent dans quatre villes américaines et une ville Australienne sont connus pour offrir un accès inégalé aux jeux en cours de conception au grand public.

« À son retour du PAX l’an dernier, Louis-Félix Cauchon, le président de la Guilde des développeurs de jeux vidéo indépendants du Québec, se disait que ça n’avait pas de sens qu’il n’y ait pas d’événement de ce genre ici », explique Karl Tremblay.

M. Cauchon a décidé de créer un événement du même genre qui lui permettrait de mettre de l’avant les studios et le talent locaux.

« Ça donne l’occasion à de petits studios qui sont parfois formés d’à peine cinq ou six employés d’avoir un maximum de gens qui vont venir tester leurs jeux », souligne M. Tremblay.

Karl Tremblay présentera d’ailleurs ViRus 4.0, le dernier jeu de Triple Boris, en avant-première à MEGA. Cette expérience de réalité virtuelle proposera aux joueurs de guérir des zombies d’un virus qui se transmet par les cellulaires.

Des attractions pour tous les âges

Parmi les événements incontournables de la fin de semaine, M. Tremblay indique que les gens devraient assister au concert L’odyssée musicale du jeu vidéo, jeudi soir au Théâtre St-Denis.

Cet événement de préouverture de MEGA mettra en vedette des pièces composées pour des jeux vidéo d’ici ainsi que pour des classiques. Le public en aura plein les yeux et les oreilles, alors qu’une soixantaine de musiciens et chanteurs reprendront les trames sonores de The Messenger, Journey, The Legend of Zelda et bien d’autres succès.

Les familles devraient aussi trouver leur compte au salon, puisque les enfants de 12 ans et moins pourront entrer gratuitement. Une bonne occasion d’initier les amateurs de Fortnite aux jeux vidéo d’ici, affirme avec humour Karl Tremblay. Le porte-parole souligne au passage qu’une dizaine de studios français et américains seront aussi de la partie.

Les étudiants ne seront pas en reste, puisqu’ils auront droit à un billet à moitié prix en montrant leur carte étudiante ou leur curriculum vitae à l’entrée. De nombreux employeurs seront sur place pour rencontrer de futurs talents.

Le salon MEGA se tient du 9 au 11 novembre au Marché Bonsecours, à Montréal.

Jeux vidéo

Techno