•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les grèves tournantes des postiers se déplacent vers la Nouvelle-Écosse

Une femme tient une affiche sur laquelle est écrit en rouge : « En grève ».
Des employés en grève de Postes Canada à Halifax, le 22 octobre 2018. Photo: La Presse canadienne / Ted Pritchard

Onze localités ou régions néo-écossaises sont frappées, jeudi, par le mouvement de grèves tournantes des travailleurs des postes.

En Atlantique, c’est le Nouveau-Brunswick qui était ciblé mercredi. Les débrayages dans cette province ont pris fin pour l'instant.

Les postiers sont désormais en grève dans la vallée d’Annapolis, à Antigonish, au Cap-Breton, à Bridgewater, dans le comté de Cumberland, à Liverpool, à New Glasgow, à Pictou, à Port Hawkesbury, à Truro et à Yarmouth.

Ailleurs au pays, des villes ontariennes et québécoises sont également touchées par des grèves.

Les membres du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) ont déclenché des grèves tournantes le 22 octobre pour inciter la partie patronale à répondre positivement à leurs revendications.

Ils réclament notamment qu’on s’attaque à ce qu’ils perçoivent comme une surcharge de travail et que les facteurs ruraux bénéficient des mêmes avantages que leurs confrères des zones urbaines.

Postes Canada dit avoir fait des concessions sur ces points. Les négociations entre les deux parties se poursuivent pour en venir à un terrain d’entente.

La livraison et le ramassage du courrier sont interrompus dans les villes et régions où les postiers sont en grève.

Nouveau-Brunswick

Relations de travail