•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Encéphalopathie des cervidés : un nouveau cas en Saskatchewan

Des wapitis tassés les uns sur les autres.

La découverte d'un wapiti de 3 ans et demi atteint de l'encéphalopathie des cervidés porte à 34 le nombre de cas constaté dans la province cette année.

Photo : iStock

Radio-Canada

Le ministère de l'Environnement de la Saskatchewan confirme qu'un nouveau cas de maladie débilitante chronique a été découvert sur un jeune élan de trois ans et demi, au sud de Melfort.

Ce nouveau cas porte à 34 le nombre de cervidés atteint de cette maladie découverts cette année. Un total de 45 zones de gestion de la faune sont maintenant touchées sur les 83 existant en Saskatchewan.

« Les chasseurs jouent un rôle très important dans l’identification des bêtes malades et dans la propagation de la maladie », assure le ministre de l’Environnement Dustin Duncan.

Les chasseurs de cervidés sont invités à toujours soumettre les têtes des bêtes qu’ils tuent au Réseau canadien de la santé de la faune (RCSF). Cela leur permet de savoir si l’animal qu’ils ont tué est infecté ou pas.

« Les chasseurs sont encouragés à s’enregistrer en ligne sur le site du RCSF dédié au problème avant d’apporter la tête dans un bureau du ministère de l'Environnement », indique la Dre Iga Stasiak, spécialiste de la santé de la faune au ministère de l’Environnement de la Saskatchewan.

Mortel pour les cervidés

La maladie débilitante chronique ou encéphalopathie des cervidés (EC) est une maladie mortelle pour ces animaux. Les cerfs, mais aussi les élans, les rennes, les orignaux les caribous sont touchés par cette maladie.

Les animaux infectés ne montrent pas de signes de maladie avant plusieurs années, d’où l’importance de faire inspecter les têtes des bêtes abattues. Les premiers symptômes sont la perte de poids et le manque de coordination des membres.

L'EC est une maladie de la même famille que l'encéphalopathie spongiforme bovine, mieux connue sous le nom de maladie de la vache folle, dont la maladie de Creutzfeldt Jacob est la variante humaine.

Au Canada, la maladie débilitante est surtout répandue en Saskatchewan et en Alberta, mais des signes de propagation existent.

À l’heure actuelle, la maladie ne s’est jamais transmise à l’homme.

Saskatchewan

Faune et flore