•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le site Cartier-Roberval sera préservé, assure la CAQ

Des archéologues effectuent des fouilles sur le site Cartier-Roberval, au sommet du promontoire de Cap-Rouge. En contre-bas, on aperçoit le fleuve Saint-Laurent, l’embouchure de la rivière du Cap Rouge et la rive sud. La photographie a été prise en été.

Les fouilles archéologiques sur le site Cartier-Roberval ont été interrompues en 2008.

Photo : Courtoisie / Richard Fiset et Gilles Samson

Radio-Canada

Le gouvernement Legault réitère sa volonté de préserver le site Cartier-Roberval, considéré comme le berceau de la présence française en Amérique, mais laissé à l'abandon depuis plusieurs années.

Situé dans le secteur de Cap-Rouge, à Québec, le site renferme les vestiges du village fortifié fondé en 1541 par l’explorateur Jacques Cartier. Il s’agit de la première tentative d’implantation d’une colonie française en Amérique.

Découvert en 2005, le site Cartier-Roberval a fait l’objet de fouilles archéologiques. Elles ont toutefois été abandonnées en 2008.

Depuis, le site ne cesse de se détériorer en raison, notamment, des éléments, des animaux et de l’acidité du sol, qui nuit à la préservation.

La CAQ interpellée

Au lendemain de l’annonce de la découverte, dans le Vieux-Québec, de fortifications datant de 1693, des archéologues interpellent le gouvernement caquiste afin qu’il honore sa promesse de sauvegarder le site.

« Il y a des choses qui sont très endommagées et il faut vraiment intervenir », insiste l’archéologue Richard Fiset.

Si on va sur le terrain actuellement, bien, ça va empêcher les marmottes de s’installer et de faire d’autres dégâts.

Richard Fiset, archéologue

Urgence d’agir

L’arrivée de l’hiver accentue selon lui l’urgence d’agir. Une préoccupation que dit partager la ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault. Le site se trouve d’ailleurs dans sa circonscription, celle de Louis-Hébert.

« Je suis bien consciente que l’hiver arrive et donc, ça amène son lot de préoccupations, entre autres en termes de protection de la superficie. Il y a les animaux, il y a l’érosion du sol, il y a l’acidité. Il y a bien sûr la neige et les intempéries propres à l’hiver », énumère-t-elle.

La ministre indique que son gouvernement « arrivera assez bientôt avec une décision ». « On veut préserver ce site-là autant que possible », assure Geneviève Guilbault.

Avec les informations de Fanny Samson

Le site Cartier-Roberval en cinq dates

  • 1541 : Jacques Cartier et le sieur de Roberval fondent un village fortifié à l’embouchure de la rivière du Cap Rouge
  • 1600 : Établissement d’un premier poste de traite permanent à Tadoussac
  • 1608 : Fondation de Québec par Samuel de Champlain
  • 2005 : Découverte des vestiges du site Cartier-Roberval
  • 2008 : Arrêt des fouilles archéologiques sur le site

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Histoire