•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La province doit améliorer le suivi de ses programmes, dit le vérificateur général

Doug Wylie porte des lunettes carrées. Il a les cheveux courts et bruns. Il regarde à droite de la caméra.
Doug Wylie a publié son premier rapport en tant que vérificateur général de l'Alberta. Photo: Radio-Canada

Le premier rapport du nouveau vérificateur général de l'Alberta, Doug Wylie, contient 12 nouvelles recommandations, dont plusieurs sont centrées sur l'amélioration du suivi des programmes gouvernementaux.

La province ne vérifie pas toujours que les programmes qu’elle a mis sur pied fonctionnent, constate Doug Wylie.

« L’analyse, la surveillance et la diffusion de l’information dans plusieurs programmes du gouvernement laissent à désirer », souligne-t-il.

Le vérificateur général donne notamment l’exemple de la prévention des feux de forêt. Chaque année, il y en a environ 1400 dans la province, dont 60 % sont causés par les humains, estime-t-il.

Même s'il existe des programmes de prévention des feux, ils ne sont pas connus à une assez grande échelle. Doug Wylie croit que ces programmes devraient être réévalués plus souvent pour s’assurer qu’ils sont efficaces.

Il explique que la situation est la même pour les industries des sables bitumineux. En 2016, le bureau du vérificateur général avait déjà constaté que le gouvernement ne donnait pas suffisamment d’information sur la qualité de l’air et de l’eau près des sables bitumineux. Des informations financières présentées dans les rapports étaient erronées.

Mieux gérer les contrats

L’Alberta doit également mieux gérer ses contrats, affirme le vérificateur général. Son bureau a étudié l’entente qui lie la province à SuperNet, qui fournit l’Internet à plus de 400 communautés rurales.

Le vérificateur général a constaté que le gouvernement a choisi de renouveler ce contrat, qui coûte 56 millions de dollars par année aux Albertains, et ce, malgré nombre de ratés et d'interruptions de service.

« Les indicateurs de performance et ceux qui permettent d’évaluer le respect des obligations contractuelles sont déficients » , observe Doug Wylie. Il recommande à la province de surveiller ses contrats avec des sous-traitants de plus près pour éviter que ce genre de situation ne se reproduise.

Le rapport du vérificateur général contient 150 recommandations, dont 12 nouvelles et 138 qui avaient déjà été publiées dans des rapports précédents, mais qui n’ont pas été adoptées. La plupart des recommandations répétées touchent le domaine de la santé et de l’environnement.

Alberta

Politique provinciale