•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vague de violence liée aux Devils Ghosts en Outaouais

Les Devils Ghosts sont présents en Outaouais.
Les Devils Ghosts sont présents en Outaouais. Photo: Radio-Canada

EXCLUSIF - Complot pour meurtre, voies de fait et enlèvement : depuis quelques mois, les Devils Ghosts Outaouais emploieraient la manière forte pour forcer des vendeurs de drogue indépendants de la région à payer leurs « taxes » aux Hells Angels sur leurs profits illégaux, a appris Radio-Canada.

Un texte de Guillaume Dumont

L’arrivée d’un nouveau club de motards en Outaouais ne se ferait pas sans heurts. Le 1er octobre dernier, le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) a ouvert une enquête liée à un enlèvement survenu sur son territoire de Gatineau — un acte qui serait le résultat d’une lutte de pouvoir entre vendeurs de stupéfiants, selon nos sources policières.

Je ne sais pas si l’on peut parler d’une grande vague ou d’une petite vague, mais on n’a pas vu ça depuis longtemps en Outaouais, a affirmé un policier bien au fait du dossier, qui a demandé l'anonymat à Radio-Canada.

Le 1er octobre, deux hommes auraient été enlevés sur le territoire de Gatineau. Leur témoignage a permis l’arrestation de deux premiers suspects. Jordan Pichette et Steve Duarte font face à des accusations de complot en vue de commettre un meurtre et d’enlèvement.

Selon nos sources policières, Jordan Pichette serait un prospect des Devils Ghosts, le dernier échelon avant de devenir un membre en règle de ce club-école des Hells Angels.

Le jeune homme de 21 ans se serait vu confier la mission d’intimider des vendeurs indépendants de l'Outaouais pour les forcer à payer leurs « taxes » de 10 % par semaine sur les profits de vente de drogue aux Hells Angels de la section de Trois-Rivières.

Selon nos informations, c’est cette section qui tenterait de reprendre le contrôle du marché de la drogue à Gatineau.

Jordan Pichette et son avocat ont décliné notre demande d’entrevue.

Selon nos informations, Steve Duarte n’est pas membre des Devils Ghosts. Son avocat n’a pas répondu aux appels de Radio-Canada.

Aucune de ces allégations n'a été prouvée en cour. L’enquête préliminaire de Steve Duarte commence dès vendredi, alors que celle de Jordan Pichette est prévue pour dans deux semaines.

Deux suspects toujours au large

Deux hommes recherchés par la police de Gatineau.Le SPVG a lancé un mandat d'arrestation contre David Couture et Abdul Al-Sherifi. Photo : Courtoisie SPVG

Deux autres suspects soupçonnés d’avoir participé à l’enlèvement sont encore recherchés par le SPVG. Il s’agit d’Abdul Al-Sherifi, 24 ans, et de David Couture, 26 ans.

On est toujours à la recherche de deux des suspects, donc M. Al-Sherifi et M. Couture. Leurs photos sont toujours disponibles sur nos réseaux sociaux et sur le site Internet de la police de Gatineau. Donc, n’importe qui qui aurait de l’information sur les deux suspects est invité à nous contacter, explique la porte-parole du SPVG, l’agente Andrée East.

Ils sont recherchés pour complot en vue de commettre un meurtre, harcèlement criminel, enlèvement, séquestration et voies de fait. Les deux hommes sont connus des services policiers, notamment pour leurs liens avec des groupes criminels de la région de la capitale nationale.

Selon nos informations, plusieurs autres événements violents survenus au cours des dernières semaines à Gatineau seraient attribuables à la présence accrue de motards criminels.

Un besoin de sang neuf chez les motards

De nombreux membres en règle des Hells Angels se font vieillissants. Il y a donc un besoin de renouveler le gang qui passe par le recrutement de jeunes, selon la criminologue Maria Mourani.

Pour espérer accéder au "grand club", ces derniers doivent d’abord prouver leur valeur en gravissant les échelons de club-écoles comme les Devils Ghosts, selon l’experte du crime organisé.

On voit qu’il y a un besoin de rajeunissement. On le voit davantage dans ces groupes qui sont autour des Hells Angels.

Maria Mourani, criminologue et sociologue

Elle rappelle que l’argent facile exerce un grand attrait chez certains jeunes. La drogue, l’argent, les filles, la vie à cent milles à l’heure, les patchs, appartenir à un groupe qui a une image de puissance, qui a une image qui fait peur, il y a des jeunes qui aiment ça, lance la criminologue.

Mme Mourani prévient qu’ils risquent cependant de mettre la main dans un engrenage dangereux. Ils ne se rendent pas compte du vernis qui est reflété que lorsqu’ils sont à l’intérieur, explique la criminologue, avant de préciser : tu peux te faire tuer, battre, aller en prison.

Les Devils Ghosts : un nouveau groupe de motards en Outaouais

Les Devils Ghosts auraient été fondés par Salvatore Cazzetta, considéré par nos sources policières comme l’un des membres les plus influents des Hells Angels au Québec.

Selon nos sources, l’arrivée des Devils Ghosts en Outaouais signale la volonté des Hells Angels d’assurer leur emprise sur la région, territoire laissé vacant après le départ des Red Devils, désormais confinés à la rive ontarienne.

Les informations obtenues par Radio-Canada indiquent que les Devils Ghosts ne possèdent toutefois pas de local officiel en Outaouais pour l’instant.

En plus de l’Outaouais, ce groupe de motards compte des sections à Sherbrooke, au nord de Montréal et au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Au cours des dernières années, plusieurs opérations policières ont mené à des saisies d’armes à feu et de drogue dans les locaux du groupe de motards, notamment dans la région de Montréal et en Estrie.

Ottawa-Gatineau

Crime organisé