•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Soins de santé en français : un forum pour améliorer les services

Un forum sur l'accès aux services de santé pour les communautés francophones a été organisé à Vaughan.

Un forum sur l'accès aux services de santé pour les communautés francophones a été organisé à Vaughan.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

De nombreux organismes francophones, mais aussi anglophones, ont participé à un forum organisé par l'organisme Entité 4, qui a pour mandat de faire des recommandations aux réseaux locaux d'intégration des services de santé (RLISS) du Centre, du Centre Est et de Simcoe Nord Muskoka.

Les défis actuels dans l'offre de services de santé en français dans la région de North York étaient au coeur des discussions de l'événement, organisé à Vaughan.

Tous les participants s'entendent sur un point : l'accès à des services de santé en français en Ontario reste encore un défi majeur à relever.

Le besoin de personnel bilingue, les soins de longues durées, l'encadrement des personnes âgées et le manque de ressources en santé mentale ont tous été soulevés comme des défis à relever.

Il y a près de 30 000 francophones dans la région de North York. Il s'agit d'une communauté diverse, avec beaucoup de nouveaux arrivants. La priorité est d'offrir des soins primaires en français, explique Estelle Duchon, directrice générale d'Entité 4.

Philippe Diarrassouba Tioma est arrivé au Canada en septembre 2018.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Philippe Diarrassouba Tioma est arrivé au Canada en septembre 2018.

Photo : Radio-Canada

Philippe Diarrassouba Tioma fait partie de ses nouveaux arrivants. Il est arrivé de la Côte-d'Ivoire il y a deux mois pour étudier en travail social au Collège Boréal.

Il était soulagé d'apprendre que des services de santé en français étaient disponibles en Ontario. Selon lui, il est très important pour les nouveaux arrivants de pouvoir parler en français, surtout pour les questions médicales.

Quand on ne parle pas notre langue, on peut faire des erreurs pour expliquer nos symptômes au médecin. On peut avoir un mauvais diagnostic et il y a des risques.

Philippe Diarrassouba Tioma

La santé mentale

Un autre enjeu important est la santé mentale. Les besoins sont énormes, surtout auprès des nouveaux arrivants, explique Papy Yakabue, un travailleur social pour l'organisme Toronto North York services.

Papy Yakabue, de l'organisme Toronto North York Support services.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Papy Yakabue, de l'organisme Toronto North York Support services.

Photo : Radio-Canada

Nous n'avons pas assez de ressources pour offrir de l'aide en santé mentale en français, il y a la prévention, la prise en charge et l'accompagnement. Les immigrants francophones subissent beaucoup de stress, dit-il.

Papy Yakabue aimerait que les organismes anglophones et francophones collaborent davantage afin de maximiser l'aide pour les services de santé en français.

Dans la nouvelle version du livre blanc, qui a été mis à jour le 25 septembre dernier, l'AFO demande au gouvernement d'offrir des services de santé en français obligatoires quand ils sont disponibles, et que tous les professionnels et les étudiants en santé suivent une formation sur ce qu'est l'offre active.

Il s'agit du 3e forum de ce genre organisé en Ontario, le dernier avait eu lieu à Barrie il y a quelques semaines.

Toronto

Francophonie