•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’école D’Amours de Matane célèbre ses 80 ans

Garçons qui débarquent de l'autobus scolaire.
Jeunes élèves dans les années 1960 Photo: courtoisie Société d'histoire et de généalogie
Radio-Canada

L'école D'Amours a 80 ans cette année. Fondée en 1938, à Matane, et dirigée par des religieuses du Bon-Pasteur au début, cette école a éduqué de nombreux enfants, de la première à la neuvième année.

Un texte de Brigitte Dubé

D'anciens élèves et enseignants se sont réunis mercredi pour souligner l'anniversaire.

Personnes qui regardent des photos.D'anciennes et anciens élèves ou membre du personnel sont venus se rappeler des souvenirs lors de la cérémonie de commémoration. Photo : Radio-Canada / Brigitte Dubé

L’école D’Amours est considérée comme le berceau de l’enseignement classique à Matane.

Photo en noir et blanc du centre-ville de Matane en 1950Matane dans les années 1950, vue de l'arrière de l'École D'Amours Photo : Archives Société d'histoire et de généalogie de Matane

En 1977, l’école D’Amours devenait le Centre d’éducation des adultes de Matane.

Jeunes écolièresGroupe d’élèves de 3 et 4e années, à l’école D’Amours de Matane en 1945 Photo : Archives Société d'histoire et de généalogie de Matane

L’école offre maintenant de la formation à 1000 personnes.

Femmes dans une classe.Des élèves en conversation anglaise Photo : Radio-Canada / Brigitte Dubé

Il peut s’agir de jeunes venus compléter leur secondaire comme de personnes en quête de formations plus diverses.

Deux jeunes filles.Deux élèves du Centre d'éducation des adultes de Matane Photo : Radio-Canada / Brigitte Dubé

Comme l’explique le directeur par intérim, Jean-Philippe Jean-Gagnon, cette école a toujours su s’adapter aux changements. Au fil du temps, les gens ont ajouté leur pierre et aujourd’hui l’équipe actuelle, qui est très dynamique, continue à promouvoir l’éducation sur le territoire et à offrir de nouvelles formations en lien avec les nouvelles technologies pour toujours répondre aux besoins de la population, indique-t-il.

Personnes dans une classe.Un cours de Journal créatif Photo : Radio-Canada / Brigitte Dubé

Aujourd’hui, l’école D’Amours joue un rôle important dans l’intégration des nouveaux arrivants avec des cours de francisation.

Tournée vers le futur, on peut même y suivre une formation sur le maniement de drones.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Société