•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des élus s'excusent d'avoir enfreint le code de conduite à T.-N.-L., mais une députée reste sceptique

Eddie Joyce et Dale Kirby.

Eddie Joyce (gauche) et Dale Kirby (droite).

Photo : Radio-Canada / CBC

Radio-Canada

À l'Assemblée législative de Terre-Neuve-et-Labrador, deux députés ont présenté des excuses pour avoir enfreint le code de conduite des élus.

Dale Kirby, député de Mount Scio, et Eddie Joyce, député de Humber-Bay of Islands, ont tous deux été blanchis des allégations de harcèlement faites à leur endroit après une enquête d’une firme de Toronto, Rubin Thomlinson. Élus sous la bannière libérale, les deux hommes siègent maintenant comme indépendants.

En revanche, les enquêtes ont conclu qu’ils avaient enfreint le code de conduite des élus dans un cas chacun. Eddie Joyce a été blâmé pour avoir fait pression sur sa collègue Sherry Gambin-Walsh afin qu’elle donne un emploi à l’un de ses amis, ce qu’elle a refusé de faire. Dale Kirby a été blâmé pour des commentaires inappropriés faits à sa collègue Pam Parsons.

Les excuses présentées par Eddie Joyce mardi ont été fort brèves, seulement deux mots en anglais. Je m’excuse, a-t-il simplement dit devant l’Assemblée législative.

Cet acte de contrition n’a pas convaincu l’une des députées à qui ces mots s’adressaient.

Je ne crois pas qu’il soit désolé, a laissé tomber Sherry Gambin-Walsh, la députée libérale de Placentia-St. Mary's.

Sherry Gambin-Walsh le 23 octobre 2018.

Sherry Gambin-Walsh ne croit pas que les excuses d'Eddie Joyce soient sincères.

Photo : Radio-Canada / Marie Isabelle Rochon

Il ne s’est pas vraiment excusé, mais je pense qu’avec le temps, il va réaliser les erreurs commises ici, ajoute-t-elle.

J’ai dû me lever ici ce soir et m’excuser pour quelque chose que je n’ai jamais fait, a dit Eddie Joyce mardi soir. En passant, je l’ai fait seulement par respect pour la Chambre.

Dale Kirby a quant à lui été un peu plus éloquent lorsqu’il a pris la parole à l’ouverture de la législature, mercredi après-midi. Je présente mes excuses à la Chambre, M. le président, a-t-il dit.

Les deux députés, qui siègent maintenant comme indépendants, auront à suivre une formation sur le respect en milieu de travail.

Le chef du Parti progressiste-conservateur, Ches Crosbie, avait déposé une motion pour suspendre Dale Kirby et Eddie Joyce pendant 21 jours, mais les élus ont voté contre, optant pour des mesures moins sévères.

La rentrée parlementaire s’est faite deux semaines plus tôt que prévu, en octobre, pour débattre des allégations de harcèlement qui avaient fait surface en avril.

Les derniers mois ont été stressants pour les élus, dit Sherry Gambin-Walsh, mais elle pense que c’est pour le mieux, car l’équipe libérale est à son avis plus soudée à présent.

Nous avons de bien meilleures discussions au caucus maintenant, nous sommes plus ouverts, déclare-t-elle.

Les gens sourient, ils se parlent à nouveau, ajoute le premier ministre Dwight Ball, qui précise que les membres de son équipe étaient devenus plus réticents dans leurs interactions.

Le premier ministre dit ne pas avoir parlé récemment à Dale Kirby ou Eddie Joyce.

Avec les informations de Katie Breen

Avec les informations de CBC

Terre-Neuve-et-Labrador

Politique provinciale