•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cogeco Connexion encourage le départ volontaire de ses employés

Le siège social de Cogeco à Trois-Rivières
Le siège social de Cogeco à Trois-Rivières Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Des employés de Cogeco de partout dans la province, dont certains dans l'Est-du-Québec, ont été invités par l'entreprise à participer à un programme de départs volontaires.

Un texte de Laurence Royer

Les employés de Cogeco Connexion pourront quitter leur emploi en échange de compensations.

Les employés du soutien technique et du service à la clientèle ne sont toutefois pas visés par le programme de départs volontaires pour ne pas affecter le bon fonctionnement de nos opérations et [pour] protéger la qualité de l’expérience client, précise Cogeco par courriel.

Selon le Syndicat des employés de Cogeco, le programme de départs volontaires vise 1400 employés syndiqués et non syndiqués de Cogeco Connexion, dont une centaine au Québec.

Pour le président de la section locale du Syndicat, Éric Pinsoneault, le programme de départs volontaires suscite des inquiétudes.

D’abord, il craint que l’employeur abolisse des postes si le nombre de départs volontaires est jugé insuffisant.

Il y a une certaine cible de réponse qui a été envisagée. Si elle n’est pas atteinte, est-ce qu’il y aura des coupures par la suite?

Éric Pinsoneault, président de la section locale du Syndicat des employés de Cogeco

Je ne me souviens pas d’avoir vu quelqu’un se tourner les pouces, ajoute Éric Pinsoneault. Il est aussi inquiet que la charge de travail devienne trop importante pour les employés qui vont continuer à travailler pour Cogeco Connexion.

Il admet toutefois que le programme de départs volontaires pourrait être profitable pour certains employés qui approchent de leur retraite.

Toujours par courriel, Cogeco affirme que le programme permet à l’entreprise de s’adapter à la constante évolution du secteur des télécommunications et de réduire les coûts de fonctionnement de l’entreprise. Cogeco a décliné notre demande d’entrevue à ce sujet.

Côte-Nord

Emploi