•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Mouvement Chicoutimi commande un sondage sur le nom de la Ville de Saguenay

Des membres du Mouvement Chicoutimi assis, dos à un projecteur
Des membres du Mouvement Chicoutimi en conférence de presse Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Nouvelle offensive du Mouvement Chicoutimi pour tenter de changer le nom de la Ville de Saguenay. Le regroupement commande un sondage accessible sur Internet pour inviter la population de Saguenay et les anciens résidents à réclamer une commission municipale sur cet enjeu.

Un texte de Gilles Munger

Le président du Mouvement Chicoutimi, Jacques Pelletier, était accompagné d'une vingtaine de personnes pour annoncer la tenue du sondage dont les résultats seront publiés un peu avant Noël. Il estime que son organisation compte entre 400 et 500 membres actifs.

Selon les résultats qu'on va avoir, on présente à ce moment-là une pétition pour une commission [municipale]. Par la suite, on fera notre job à titre de Mouvement Chicoutimi.

Jacques Pelletier, président du Mouvement Chicoutimi

Le Mouvement réitère que la consultation publique tenue en 2002, qui donnait un appui de 52 % au nom Saguenay, informait mal les citoyens sur les enjeux historiques du nom Chicoutimi.

Carte ancienne où on aperçoit le fleuve Saint-Laurent, la rivière Saguenay et le nom de Chicoutimi.Le Mouvement Chicoutimi estime que des documents anciens démontrent l'importance historique du nom Chicoutimi. Photo : Radio-Canada

Jacques Pelletier affirme que l'arrivée d'un nouveau conseil municipal crée une ouverture qui n'existait pas sous l'ancienne administration de Jean Tremblay. Le projet de sondage avait déjà été évoqué à pareille date l'an dernier.

Moi, j'ai beaucoup de gens que je rencontre qui sont pour le nom de Saguenay, qui disent : "Oui, c'est une bonne idée, ça va clairer l'affaire une fois pour toute".

Jacques Pelletier, président du Mouvement Chicoutimi

De son côté, la mairesse de Saguenay, Josée Néron, indique que le Mouvement Chicoutimi est en droit d’interpeller la population concernant le nom de la Ville, qu'il appartiendra au conseil municipal d'analyser ses demandes. Elle rappelle toutefois que ce dossier ne figurait pas dans le programme électoral de son parti, l'Équipe du renouveau démocratique (ERD).

À la lumière de nos consultations citoyennes, ce n’était pas une priorité.

Josée Néron, mairesse de Saguenay

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique municipale