•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Legault « pas certain qu’il y ait un surplus de 3 milliards »

François Legault

François Legault a indiqué qu'il allait réviser les méthodes de comptabilisation pour évaluer les surplus budgétaires.

Photo : Radio-Canada / Romain Schué

Radio-Canada

Le premier ministre du Québec, François Legault, remet en question la taille des surplus budgétaires laissés par le gouvernement libéral de Philippe Couillard. Il veut revoir la rédaction des rapports financiers. Le Parti libéral du Québec (PLQ), mis en cause, crie au scandale.

Un texte de Romain Schué (Nouvelle fenêtre), correspondant parlementaire à Québec

« On est en train de réviser les méthodes de comptabilisation. Je ne suis pas certain qu’il y ait un surplus de 3 milliards », a lâché mercredi matin François Legault, sans plus de détails. Le premier ministre était alors interrogé sur sa promesse électorale de remettre de l’argent dans les poches des Québécois.

Plus tard, le cabinet du premier ministre a confirmé qu'une demande pour réviser les méthodes comptables a été faite auprès du ministère des Finances et du Conseil du Trésor.

Les rapports mensuels actuellement fournis manqueraient d'informations. Celles-ci seraient « insuffisantes » au niveau des revenus et des dépenses, afin d'avoir « un portrait juste » des finances publiques, a-t-on indiqué à Radio-Canada.

Il faut se demander si c’est vraiment un surplus de 3 milliards.

François Legault, premier ministre du Québec

Ces surplus budgétaires ont pourtant été annoncés vendredi par le ministre des Finances, Eric Girard, au moment de la publication du rapport mensuel des opérations financières.

L’État québécois avait ainsi accumulé un surplus de 3 milliards de dollars entre les mois d’avril et d'août. Durant cette période, Carlos Leitao était à la tête du ministère des Finances du gouvernement de Philippe Couillard.

Quelques jours avant le déclenchement de la campagne électorale, le gouvernement libéral avait présenté un rapport évoquant un excédent budgétaire de 2,3 milliards de dollars pour l'année précédente, ainsi que d'autres surplus pour les années suivantes. Ces prévisions avaient d'ailleurs été jugées « plausibles » par la vérificatrice générale.

Sur Twitter, Carlos Leitao, désormais porte-parole de l'opposition officielle pour les finances, n'a pas caché sa surprise, en demandant à François Legault d'avoir « un peu de sérieux ».

Barrette dénonce les propos de Legault

Porte-parole du PLQ pour le Conseil du Trésor, Gaétan Barrette a dénoncé une situation « inquiétante ». Selon lui, François Legault chercherait à « essentiellement construire une histoire pour [...] annoncer qu’il ne pourra pas livrer ce qu’il a promis à la population québécoise ».

Gaétan BarretteAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Gaétan Barrette a dénoncé les propos de François Legault.

Photo : Radio-Canada

Avec ses propos, le premier ministre a remis en cause « les hauts fonctionnaires qui sont apolitiques », a-t-il poursuivi.

« Je n’ai jamais vu un fonctionnaire inventer une méthode comptable. Je n’ai jamais vu dans l’histoire un reproche adressé aux hauts fonctionnaires du Québec les accusant de masquer des choses de façon comptable », a-t-il ajouté, précisant que « les méthodes comptables qui sont utilisées sont les mêmes depuis toujours ».

Coudonc, est-ce que François Legault s’en va vers le prix Nobel de la comptabilité? Il a inventé et découvert quelque chose?

Gaétan Barrette, député du PLQ

Une mise à jour budgétaire en décembre

Éric GirardAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le ministre des Finances, Éric Girard, fera une mise à jour des finances publiques d'ici la fin de l'année.

Photo : Radio-Canada

Appelé à réagir à ces déclarations, Eric Girard s'est montré prudent. « Il n'y a pas de surplus de 3 milliards », a d'entrée de jeu déclaré le ministre des Finances, avant d'ajouter que « les deux facteurs combinés, revenus [et] dépenses, font ce surplus de 3 milliards ».

Les revenus ont crû deux fois plus vite que prévu dans les cinq premiers mois de l’année, mais ce ne sera pas le cas dans l’ensemble de l’année. Les dépenses étaient moins rapides que prévu.

Le ministre des Finances Eric Girard

« Les finances publiques sont bonnes », a quant à lui ajouté Pierre Fitzgibbon, le ministre de l'Économie. Précisant que des prévisions prévoient « un ralentissement modeste », l'élu caquiste reste optimiste. « L’économie va bien, continue à aller bien [...]. Les indications à court terme sont encore favorables », a-t-il ajouté.

« L'état exact » des finances du gouvernement du Québec sera donné d'ici décembre « dans le cadre de la mise à jour budgétaire », a mentionné Eric Girard.

Politique provinciale

Politique