•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Braconnage d'un caribou de la Gaspésie

On voit un caribou mâle, de profil, avancer sur un sol rocheux, en hiver.

Le caribou de la Gaspésie est le dernier troupeau au sud du Saint-Laurent.

Photo : SEPAQ/Denis Desjardins

Radio-Canada

Un caribou des bois a été retrouvé mort près du parc national de la Gaspésie par des agents de protection de la faune. La présence de la bête a été signalée à la fin du mois d'octobre par un chasseur.

Un texte de Joane Bérubé

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs estime que le caribou a été victime de braconnage.

La bête, qui avait été éviscérée, a été abandonnée près d'un cours d'eau, dans le secteur de la Cache, près du kilomètre 101, sur le chemin Lacroix.

Ce ne sont pas des incidents fréquents, selon le lieutenant Paul Montpetit du bureau de la protection de la faune à New Richmond. Mais, nuance l'agent de protection de la faune, on ne sait pas ce qui ne nous est pas rapporté.

La chasse au caribou de la Gaspésie est totalement interdite. Selon le site du ministère, abattre un caribou peut entraîner une amende allant jusqu’à 20 000 $ pour une première infraction. Les agents de la faune peuvent aussi saisir tout l'équipement qui aurait servi à commettre l'infraction.

Comme il s'agit d'une infraction majeure, le braconnier perdra aussi son certificat de chasseur.

Espèce en voie de disparition

Le caribou des bois a été désigné comme espèce menacée par Québec, en 2009, et en voie de disparition par le gouvernement fédéral en 2004.

La majeure partie de l’habitat du caribou de la Gaspésie est protégée légalement depuis 1993. Cet habitat a été agrandi en 2011.

Le fait de suivre des caribous par télémétrie a permis de constater que la bête fréquente des aires hors du parc et qu’une bonne partie de son habitat déborde des limites de l’habitat légal actuel.

Selon le dernier recensement réalisé à l’automne 2017, le cheptel ne compte plus que 75 individus. Il en comptait 179 il y a 10 ans. Le plan de conservation de l’espèce est actuellement en révision.

Le ministère invite toute personne détenant des renseignements sur cet événement à communiquer avec les agents du bureau de New Richmond.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Justice et faits divers