•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier gouverneur ouvertement gai au Colorado; les démocrates font bonne figure

Jared Polis parle à un démarcheur électoral, pendant qu'on voit d'autres personnes derrière.
Jared Polis est le premier gouverneur ouvertement gai de l'histoire américaine. En 2015, Kate Brown était devenue la première gouverneure bisexuelle élue dans l'Oregon, et un autre gouverneur, Jim McGreevey, du New Jersey, avait dévoilé son homosexualité avant de démissionner en 2004. Photo: Associated Press / David Zalubowski
Radio-Canada

Les démocrates ont mené plusieurs chaudes luttes pour les postes de gouverneurs aux élections de mi-mandat aux États-Unis mardi. Quelques républicains ont mordu la poussière, tandis que d'autres ont réussi de justesse à maintenir leur État dans le giron du Grand Old Party. Pendant ce temps, une page d'histoire s'écrivait dans les Rocheuses.

Au Colorado, le démocrate Jared Polis est devenu le premier gouverneur ouvertement gai en l'emportant contre le républicain Walker Stapleton. M. Polis, un millionnaire du secteur des nouvelles technologies, succède à John Hickenlooper, un autre démocrate.

Au Kansas, la démocrate Laura Kelly a vaincu le républicain Kris Kobach, qui avait reçu l’appui du président Donald Trump. En Californie, le démocrate Gavin Newsom succédera à Jerry Brown, après avoir gagné contre l'homme d'affaires et candidat républicain John Cox.

Les démocrates ont fait des gains en Illinois (J.B. Pritzker) et au Nouveau-Mexique (Michelle Lujan Grisham).

Au Wisconsin, le démocrate Tony Evers a coiffé de justesse le républicain Scott Walker, qui tentait d’obtenir un troisième mandat.

En Floride, l’ex-représentant républicain Ron DeSantis a finalement battu, à l'issue d'une lutte sans merci, le candidat démocrate Andrew Gillum, maire de Tallahassee ayant bénéficié du soutien de l’ex-candidat à l’investiture présidentielle Bernie Sanders.

Au Maryland, le démocrate Ben Jealous, après avoir été au coude à coude avec le républicain Larry Hogan en début de soirée, a dû s’avouer vaincu.

En Georgie, Stacey Abrams a refusé de concéder la victoire et d'abandonner son rêve de devenir la première Afro-Américaine élue à la tête d’un État, ainsi que la première démocrate à l'emporter en 20 ans dans le Peach State. Le républicain Brian Kemp, élu critiqué pour ses mises à jour musclées des listes électorales, la devance par moins de deux points de pourcentage.

Les voisins

Quel est le portrait dans les États juste au sud de la frontière canadienne?

En Idaho, le républicain Brad Little a gagné contre la démocrate Paulette Jordan, qui tentait de devenir la première Autochtone à occuper un poste de gouverneur dans l'histoire des États-Unis.

Les démocrates ont fait des gains au Michigan (Gretchen Whitmer) et au Maine (Janet Mills), en plus de l'emporter au Minnesota (Tim Walz), en Pennsylvanie (Tom Wolf) et dans l'État de New York (Andrew Cuomo).

Le républicain Mike DeWine, qui a reçu la visite du président Trump en fin de campagne, gouvernera l'Ohio.

Au Vermont, le républicain Phil Scott a vaincu Christine Hallquist, première candidate transgenre à avoir obtenu l'investiture d'un grand parti aux États-Unis. À l'est, au New Hampshire, un autre républicain, le gouverneur sortant Chris Sununu, l'a emporté.

Enfin, c'est le républicain modéré Charlie Baker qui revendique la victoire au Massachusetts, où l'ex-candidat présidentiel Mitt Romney a déjà occupé le poste de gouverneur.

Donald Trump, président des États-Unis

Politique américaine

International