•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville de Montréal revoit à la hausse deux contrats d'architecture

Une maquette du projet.

L'Auditorium de Verdun retrouvera sa façade d'origine d'ici la fin des travaux.

Photo : Ville de Montréal

Radio-Canada

Les coûts liés aux projets de rénovation de l'hôtel de ville de Montréal et de l'Auditorium de Verdun ont plus que doublé depuis la première estimation des travaux. Les honoraires des architectes de ces projets devront donc être revus à la hausse, une dépense imprévue de 2 millions de dollars, qui a été avalisée par le comité exécutif mercredi matin.

Un texte de Jérôme Labbé (Nouvelle fenêtre)

D'abord estimé à 53 millions de dollars, le projet de restauration patrimoniale, de mise aux normes et de certification LEED de l’hôtel de ville avoisine aujourd'hui les 140 millions.

Or, « les honoraires professionnels pour les services de base des architectes et des ingénieurs sont rémunérés suivant la méthode à pourcentage, laquelle comporte le paiement d'un montant basé sur un pourcentage du coût estimé des travaux, en phase de conception », peut-on lire dans le sommaire décisionnel soumis aux membres du comité exécutif.

Ainsi, la somme de 7,34 millions de dollars accordée aux firmes Beaupré Michaud et Associées, NCK et Martin Roy et Associés sera majorée de 1,27 million, soit 17,3 %, pour atteindre 8,62 millions, taxes, contingences et incidences incluses.

« Un éventuel retard à l’obtention de l’autorisation de la hausse des honoraires des professionnels [...] pourrait retarder la livraison des plans et devis, et l’octroi des contrats de travaux du projet », prévient la Ville.

Les travaux de rénovation devraient normalement débuter en juin 2019 et prendre fin trois ans plus tard, au début de l'été 2022 – le tout sous la supervision de la firme Pomerleau, que la Ville a récemment désignée comme « gérant de construction ». L'opposition officielle s'est d'ailleurs inquiétée de ce transfert de responsabilités, qui pourrait selon elle entraîner des dépassements de coûts.

Même chose à Verdun

Une situation similaire dans l'arrondissement de Verdun a également fait grimper les honoraires de trois firmes d'architecture.

Car la transformation majeure de l'Auditorium de Verdun coûtera elle aussi plus cher que prévu. Le projet, évalué à 18,8 millions de dollars en 2014, a été revu à la hausse à plusieurs reprises depuis.

« L'augmentation des coûts du projet est attribuable essentiellement aux conditions de contamination du site, à l'intérêt patrimonial de l'Auditorium ainsi qu'au maintien de sa vocation pour les années à venir, facteurs qui ont tous trois été sous-estimés », explique la Ville dans cet autre sommaire décisionnel. « Considérant cet écart, il fut entendu entre les parties que le coût des honoraires professionnels pour les services de base ne serait pas payé sur la base du coût réel des travaux [...], mais plutôt sur la valeur de l'estimation de l'appel d'offres. »

En avril dernier, le contrat de travaux de mise aux normes a finalement été accordé par le conseil municipal au Groupe Axino au montant de 40,8 millions de dollars, contingences et taxes incluses.

Ainsi, les firmes FABG, Tetra Tech QB et Petropoulos, Bomis et Associés, à qui l'on avait déjà consacré 2,41 millions de dollars, toucheront finalement 3,28 millions – une augmentation de 865 000 $, soit 36 %.

Construit en 1939, l'Auditorium de Verdun accueille notamment l'aréna Denis-Savard qui, au terme des travaux, deviendra le domicile des Canadiennes de Montréal.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand Montréal

Politique municipale