•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les pneus d’hiver hors Québec : recommandés, mais pas exigés

pneu sur une voiture avec neige dessus
En 2017, en Saskatchewan et au Manitoba, 48 % des automobilistes ont utilisé des pneus d'hiver. Photo: Gian-Paolo Mendoza/Radio-Canada
Radio-Canada

Le Québec demeure la seule province qui exige que les véhicules soient munis de pneus d'hiver sur toutes ses routes. En Colombie-Britannique, l'obligation s'applique sur certaines routes de montagne. Ailleurs au Canada, on le recommande, sans l'exiger.

Selon le rapport 2017 de l’Agence canadienne du pneu et du caoutchouc, 66 % des automobilistes canadiens qui ont été sondés ont utilisé des pneus d’hiver, une diminution de 2 % en comparaison avec l’année précédente.

Cette année-là, au Québec, 100 % des conducteurs ont roulé avec des pneus d'hiver. Les Maritimes suivent avec 83 %.

En Saskatchewan et au Manitoba, moins de 50 % des automobilistes les ont installés. Il s'agit du pourcentage le plus bas au pays.

Le directeur des relations avec les médias de la Société d'assurance de la Saskatchewan (SGI), Tyler McMurchy, recommande de les utiliser, mais estime que cela ne devrait pas être obligatoire.

Il explique que les personnes qui choisissent de ne pas en utiliser le font principalement pour des raisons financières : « C’est un investissement important et c’est quelque chose que les conducteurs doivent décider eux-mêmes, s’ils les installent ou non, s’ils trouvent cela nécessaire pour eux. »

Tyler McMurchy en pleine entrevue dans les bureaux de SGI. Le directeur des relations avec les médias de la SGI, Tyler McMurchy. Photo : Radio-Canada

D’autres priorités

Au Québec, si un automobiliste se fait prendre par un agent de la paix à rouler sans pneus d’hiver entre le 15 décembre et le 15 mars, il se verra remettre une contravention variant de 200 à 300 $.

La SGI considère que les policiers ont d’autres priorités à surveiller. « Des problèmes comme la conduite avec les facultés affaiblies, la distraction au volant, la vitesse et le port de la ceinture de sécurité sont les quatre causes majeures de blessures et de décès sur les routes de la Saskatchewan », explique M. McMurchy.

S'adapter aux conditions hivernales

La directrice des communications de l'Association canadienne des automobilistes (CAA) Saskatchewan, Christine Niemczyk, recommande, comme la SGI, le port des pneus d’hiver.

Elle conseille aussi aux gens de s’informer sur Internet ou auprès de leur garage afin de savoir ce qui convient le mieux pour leurs déplacements hivernaux.

« En Saskatchewan, on adore faire de la route, et il n’y a rien qui va nous empêcher de nous déplacer, sauf dans des cas exceptionnels où la météo ne le permet pas », dit celle qui a remarqué que bon nombre de conductrices et de conducteurs utilisent les pneus quatre saisons.

Pneus d’hiver ou pas, la SGI et la CAA recommandent aux personnes derrière le volant d’adapter leur conduite aux conditions hivernales, notamment en s’assurant que le véhicule est apte à prendre la route et que la vue n'est pas obstruée. On suggère aussi de prendre l'habitude de ralentir la vitesse et d’augmenter la distance entre les véhicules.

Christine Niemczyk conclut en conseillant à tous d’avoir en sa possession un téléphone et un chargeur, et d’emprunter les routes principales. Ce sont trois moyens d'obtenir de l’aide plus rapidement en cas de panne.

Saskatchewan

Conditions météorologiques