•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

10 000 personnes portées disparues chaque année au Québec

Des empreintes digitales
Des empreintes digitales Photo: iStock / .
Radio-Canada

On compte en moyenne une vingtaine de personnes portées disparues chaque jour dans la province, selon les chiffres de la Sûreté du Québec (SQ). Certaines sont des histoires de fugues rapidement résolues. D'autres deviennent des disparitions mystérieuses, comme celle de Mélissa Blais en Mauricie.

Un texte de Claudie Simard

La SQ estime qu'il y a environ 10 000 signalements de disparition par an au Québec, au sein des différents services de police.

Ce nombre varie entre 400 et 600 par an pour la Mauricie et Lanaudière, deux régions qui sont jumelées dans les données de la Sûreté du Québec.

La porte-parole régionale de la SQ, Éloïse Cossette, estime que presque tous les signalements sont résolus sur le territoire de ces deux régions.

Au final, il y aurait peut-être une ou deux personnes par année qu’on n’aura pas retrouvées, c’est un pourcentage très faible.

Éloïse Cossette, porte-parole de la Sûreté du Québec

Les signalements concernent parfois un jeune enfant qui a échappé à l’attention de ses parents, faisant en sorte que ceux-ci ont contacté les policiers avant de le retrouver.

Il peut aussi s’agir d’une personne âgée qui souffre d’Alzheimer, d’un adolescent en fugue, ou d'un possible cas de suicide.

Le saviez-vous?

  • Un site du gouvernement canadien (Nouvelle fenêtre) permet au public de consulter des fiches de personnes disparues et de transmettre des informations aux enquêteurs.
  • La Sûreté du Québec a aussi une page web consacrée aux avis de disparition (Nouvelle fenêtre), qui est mise à jour régulièrement. On y retrouve en ce moment 100 fiches de personnes disparues, dont 13 proviennent de la Mauricie et du Centre-du-Québec ( voir la liste ci-bas ).

Les récompenses : efficaces ?

Depuis 1991, l’organisme Jeunesse au soleil agit comme intermédiaire entre des donateurs anonymes, et les services de police.

Il offre des récompenses destinées à ceux qui détiennent des informations permettant de faire avancer l’enquête.

Selon les données de l’organisation, Jeunesse au soleil a participé à 104 offres de récompenses parmi lesquelles 27 cas ont été résolus ; ce qui correspond à environ un cas sur quatre.

Dans le cas de Mélissa Blais, disparue depuis le 1er novembre 2017, une récompense de 5 000 dollars est offerte par l'organisme.

Annonce de la récompense de 5000$Jeunesse au Soleil offrira une récompense de 5000$ à la personne qui permettra de retrouver Mélissa Blais. Photo : Sûreté du Québec

Le montant des récompenses change selon le cas, mais commence souvent par une somme variant entre 1000 $ et 5000 $, explique le coordonnateur du département de la prévention du crime chez Jeunesse au soleil, Jonathan Caisse.

Le plus haut qu’on a monté c’était 80 000 $, mais c’était dans un grand cas, c’était Cédrika Provencher.

Jonathan Caisse, coordonnateur du département de la prévention du crime, Jeunesse au soleil

Il croit cependant que les récompenses peuvent être un couteau à double tranchant ; dans le cas par exemple d’un enlèvement de personne.

Si j’offre 10 000 $ pour retrouver un enfant kidnappé, le kidnappeur a maintenant une pression supplémentaire sur lui, explique Jonathan Caisse.

Jonathan Caisse explique que sachant que beaucoup de gens pourraient essayer de le retrouver afin d’obtenir la récompense, le malfaiteur pourrait commettre des gestes qu’il n’aurait pas faits normalement et ainsi compromettre la sécurité de la personne qui s'est fait enlever.

Liste des personnes disparues en Mauricie et au Centre-du Québec

  1. Lucien Bélanger, Drummondville, 2012
  2. Yves Castonguay, Gentilly, 2006
  3. Lucien Brassard, Louiseville, 2014
  4. Marie-Claude Hébert, Plessisville, 2016
  5. Philippe Lajoie, Saint-Didace, 2007
  6. Sébastien Dupuis, Saint-Paulin, 2005
  7. Marcel Lanouette , Sainte-Anne-de-la-Pérade, 2009
  8. Tommy Charpentier, Sainte-Brigitte-des-Saults, 2008
  9. Benoît Germain, Trois-Rivières, 2013
  10. Sylvie Ménard, Trois-Rivières, 2004
  11. André Bellemare, Trois-Rivières, 2012
  12. James Ambroise-Petiquay, Wemontaci, 2017
  13. Mélissa Blais, Yamachiche, 2017

Source : Sûreté du Québec

Mauricie et Centre du Québec

Justice et faits divers