•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Jeunesse, J'écoute » déploie son service d'aide par texto à travers le pays

Une personne envoie une demande d'aide par message texte.

Près du quart des texteurs qui ont communiqué avec les intervenants de Jeunesse, J'écoute avaient des idées suicidaires.

Photo : Radio-Canada / Katherine Brulotte

Radio-Canada

Jeunesse, J'écoute déploie son service de soutien en santé mentale par messagerie texte à l'échelle du pays. L'organisme avait lancé un projet pilote en février 2018. Depuis, Jeunesse, J'écoute a recensé plus de 13 000 conversations par texto durant la période d'essai.

L'idée est de s'adapter à la réalité des jeunes d'aujourd'hui, affirme la porte-parole Marie-Claude Landry.

Tous les jeunes au Canada pourront avoir accès à du soutien en santé mentale par texto gratuitement.

Les jeunes préfèrent se confier par un mode de communication non verbal. Les jeunes vont aborder des sujets plus difficiles quand ils n'ont pas besoin de le verbaliser, dit-elle.

Les recherches du projet pilote de Crisis Text Line, propulsé par Jeunesse, J'écoute au Manitoba et dans d'autres provinces démontrent que 42 % des jeunes préfèrent confier leurs problèmes par écrit plutôt que de vive voix, et 71 % préfèrent un mode de communication non verbal, comme la messagerie texte, selon Jeunesse, J'écoute.

La mise à l'essai du service [...] avait pour but d'aller à la rencontre des jeunes là où ils ont le plus besoin de nous. Et la réponse a prouvé qu'il s'agit d'un service indispensable pour la jeunesse canadienne, écrit la présidente et directrice générale de Jeunesse, J'écoute, Katherine Hay, par voie de communiqué.

Les jeunes se sentent isolés. Près du quart des texteurs ont communiqué avec nous parce qu'ils avaient des idées suicidaires.

Marie-Claude Landry, conseillère principale en développement chez Jeunesse, J'écoute

Les jeunes ont de plus en plus besoin d'espace pour communiquer leurs problèmes, leurs questionnements, leurs angoisses, ajoute-t-elle.

La ligne téléphonique de Jeunesse, J'écoute demeure toutefois une façon privilégiée de tendre la main aux jeunes.

Le service par texto est fourni par des bénévoles spécialisés en intervention.

Il est maintenant offert 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, en français et en anglais.

Pour un service en français, il suffit d'envoyer « TEXTO » au 686868.

Pour un service en anglais, il suffit d'envoyer « TALK » au même numéro.

Avec les informations de Philippe De Montigny.

Toronto

Santé mentale