•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La future façade de l'Agora des arts dévoilée

Plans architecturaux représentant les changements qui seront apportés à la salle de spectacle l'Agora des arts, donc une cage en verre cinne devanture de l'ancienne église.
Le visuel des rénonvations de l'Agora des arts ont été présenté mardi matin. Photo: Gracieuseté : L'Agora des arts

L'Agora des Arts dévoilait le résultat de son concours d'architecture mardi à Rouyn-Noranda.Un consortium constitué des firmes Chevalier Morales / Pageau Morel / Latéral + DWB a été retenu avec son projet de cage de verre et de démolition de l'escalier actuellement en façade du bâtiment.

Un texte de Piel Côté

Le nouveau concept de l'Agora des Arts promet d'être des plus modernes, selon le directeur général, Réal Beauchamp.

C'était la proposition la plus moderne et la plus classique que nous avons eue, dit-il. C'était le plus respectueux de l'édifice et de l'environnement, on va tout garder autour.

Réal Beauchamp

Le consortium d'architectes et d'ingénieurs proposera aux passants une cage de verre et un foyer sur deux étages. Les plans incluent aussi un grand escalier ainsi qu'un bar.

Un plan de la future devanture de la salle de spectacle l'Agora des arts. Un grand escalier en bois occupera l'espace d'une cage en verre placée au devant du bâtiment.Les rénovations de l'Agora des arts prévoient un hall intérieur dans une cage en verre, en guise de devanture de l'immeuble. Photo : Gracieuseté : Agora des arts

Ces deux derniers aspects seront en bois, travaillé à la main.

Des améliorations techniques notables

Au niveau technique, les quatre colonnes présentes sur la scène seront retirées et celles en salle seront réduites. La mécanique du bâtiment sera également revue en profondeur ainsi que la fondation, qui profitera aussi d'une cure de jeunesse.

Ces améliorations techniques plaisent notamment au directeur de la programmation, Étienne Jacques.

Il faut savoir que le cadre de scène que nous avons avec les colonnes en ce moment, ça nous coupe beaucoup d'espace et de nombreuses compagnies ne peuvent pas venir nous visiter en raison de notre espace restreint, explique M. Jacques.

Selon le déroulement des travaux et si les budgets le permettent, la direction n'écarte pas non plus l'idée d'installer des sièges rétractables.

Étienne JacquesÉtienne Jacques Photo : Radio-Canada / Piel Côté

Je suis tellement heureux pour le confort des spectateurs. Si on a les sièges rétractables, ce sera un gros plus.

Étienne Jacques
Les rénovations de l'Agora des arts prévoient l'érection d'une cage en verre devant l'église qui abrite la salle de spectacle.Les rénovations de l'Agora des arts prévoient l'érection d'une cage en verre devant l'église qui abrite la salle de spectacle. Photo : Gracieuseté : Agora des arts

La Ville brillait par son absence

Le vice-président du conseil d'administration de l'Agora des Arts, Jean-Charles Coutu a fait connaître sa déception en lien avec l'absence de la Ville de Rouyn-Noranda.

M. Coutu a déploré qu'aucun des membres du Conseil municipal ne soit présent pour le dévoilement du concept architectural.

C'est un projet de plus de 8 millions qu'on apporte dans la ville, porté par des bénévoles et c'est comme si c'était rien. C'est décevant, mais peut-être est-ce nous qui avons mal fait les invitations, ironise M. Coutu.

Jean-Charles CoutuJean-Charles Coutu Photo : Radio-Canada / Piel Côté

Du même souffle, il a toutefois tenu à remercier le conseil municipal qui a toujours soutenu l'Agora des Arts avec une subvention annuelle de 50 000 dollars.

Un projet qui date

Le projet de réfection de l'Agora des Arts est souhaité depuis près de 15 ans. En janvier 2004, un comité s'était réuni afin de lancer ce projet de rénovation.

Celui-ci est évalué à 8,3 millions de dollars et devrait se terminer en 2020.

Pendant un an, les activités seront donc interrompues, soit de septembre 2019 à septembre 2020.

La programmation jeunesse sera toutefois déménagée à l'école secondaire D'Iberville.

Abitibi–Témiscamingue

Infrastructures