•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mobilisation sans précédent à Rimouski pour contrer les changements climatiques

Des citoyens debout dans la salle du conseil de Rimouski

Plus d'une centaine de citoyens se sont rendus à la séance du conseil municipal de Rimouski pour participer au dépôt de la Déclaration citoyenne universelle d'urgence climatique.

Photo : Radio-Canada / Denis Leduc

Radio-Canada

Plus d'une centaine de citoyens se sont présentés au conseil municipal de Rimouski, lundi soir, pour inviter les élus à prendre des actions concrètes et urgentes pour contrer les changements climatiques.

Dans un geste solennel, ces personnes se sont levées pour la lecture de la Déclaration citoyenne universelle d'urgence climatique.

Cette déclaration demande entre autres la mise en place d’un plan de transition vers une société carboneutre et la réduction immédiate des émissions de gaz à effet de serre.

Elle détaille également les conséquences qu'aurait l'inaction sur la santé publique, la performance économique ou encore la sécurité.

L'initiatrice de ce projet à Rimouski, Patricia Posadas, a affirmé que les citoyens étaient prêts à faire des sacrifices et à collaborer avec la ville pour tenter d’en faire une municipalité carboneutre.

On est prêts à travailler, on est prêts au sacrifice et on est prêts à vous aider. Et si vous prenez des actions courageuses, on va être avec vous.

Patricia Posadas, citoyenne de Rimouski

L’initiative rimouskoise était organisée de concert avec un mouvement provincial qui demande aux municipalités de déclarer l’état d’urgence climatique.

Une citoyenne lit une partie de la Déclaration citoyenne universelle d'urgence climatique au conseil municipal.

Une citoyenne lit une partie de la Déclaration citoyenne universelle d'urgence climatique au conseil municipal.

Photo : Radio-Canada / Édith Drouin

La Déclaration d'urgence climatique est une initiative de quatre environnementalistes, dont André Bélisle de l'Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique. Elle a été adoptée en partie ou en totalité par différentes organisations municipales, dont la Communauté métropolitaine de Montréal.

Les membres du mouvement souhaitent que les élus municipaux fassent pression sur Québec et Ottawa pour qu'ils luttent davantage contre les changements climatiques.

La Ville statuera le 19 novembre

En réponse à la demande des citoyens, le maire Marc Parent a indiqué que les élus devaient tout d’abord se consulter et qu’ils donneraient leur réponse lors de la prochaine séance du conseil, le 19 novembre.

Le maire a ajouté que les élus du conseil municipal étaient tous sensibilisés à la question des changements climatiques.

Je peux vous assurer d’une chose, c’est que nous, au conseil municipal, on est extrêmement conscients de cette réalité-là.

Marc Parent, maire de Rimouski

Marc Parent a aussi recommandé aux personnes présentes dans la salle de surveiller l’arrivée du prochain budget municipal, qui pourrait contenir des mesures permettant à la municipalité de protéger davantage l’environnement, notamment sur la question de l’éclairage.

D'après les informations de Denis Leduc et d'Édith Drouin

Bas-Saint-Laurent

Politique municipale