•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Voler sous l'effet de l'alcool : ces oiseaux qui s'enivrent de fruits

Deux oiseaux photographiés sur une branche gelée.
Le merle d'Amérique et le jaseur boréal ont tendance à consommer des fruits fermentés et à devenir ivres en cette période de l'année. Photo: Photo fournie par Dennis Fast
Radio-Canada

Cet automne, plusieurs personnes disent avoir observé des oiseaux au comportement étrange qui se percutent en vol ou tombent de leur perchoir comme s'ils étaient ivres. Il s'agit d'un phénomène que l'on observe habituellement au printemps lorsque les oiseaux consomment des fruits fermentés.

Ces oiseaux sont effectivement sous l'emprise de l'alcool lorsqu'ils volent.

« C'est assez drôle de voir ces oiseaux qui ne peuvent pas marcher en ligne droite, tituber et battre des ailes de façon erratique », confie Dennis Fast, photographe professionnel et ornithologue.

Il appelle ce phénomène le « syndrome de l'oiseau ivre » qui est causé par le fait que les oiseaux se nourrissent de baies et d'autres fruits fermentés.

« Cela arrive souvent, peut-être pas chaque année, mais je reçois des rapports de gens qui en ont été témoins », explique-t-il.

On observe souvent cela au printemps après que certains arbres comme le frêne de montagne ou le pommetier gardent leurs fruits pendant l'hiver. Lorsque le printemps arrive avec ses cycles successifs de gel et de dégel et le soleil qui commence à réchauffer les fruits, ces derniers commencent à fermenter.

Normalement, les fruits gèlent et restent gelés jusqu'au printemps, mais avec les cycles de gel et de dégel qui ont été observés au mois de septembre et d'octobre, les fruits sont déjà en train de fermenter.

Les oiseaux, eux, s'enivrent, principalement le merle d'Amérique et le jaseur boréal.

« Cela n'a rien d'inquiétant, car les oiseaux s'en remettent vite, affirme Dennis Fast. C'est temporaire; une fois qu'ils sont un peu ivres, ils arrêtent de manger et ça passe assez rapidement. »

L'ornithologue déconseille en revanche de couper les arbres en question, car ils sont une source de nourriture vitale pour les animaux pendant l'hiver.

« Vous remarquerez que, pendant l'hiver, les jaseurs boréaux viennent en groupe depuis les Rocheuses, explique Dennis Fast. Ils ont absolument besoin de ces baies et c'est un plaisir de les voir se nourrir dans les buissons comme ça et de se moquer d'eux quand ils sont ivres. »

Manitoba

Animaux