•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alors tu nous construiras un bateau, de Kristina G. Landry, finaliste du Prix de poésie 2018

Portrait en noir et blanc de l'auteure Kristina G. Landry, debout, en extérieur, devant une rangée d'arbres, les bras le long du corps. Elle porte un t-shirt clair, une veste en jean et un gros foulard autour du cou.
L'auteure Kristina G. landry Photo: DR
Radio-Canada

Kristina G. Landry est pigiste dans le milieu publicitaire, ce qui lui laisse du temps pour écrire. Elle est d'ailleurs retournée à l'université pour faire un certificat en création littéraire. Elle est finaliste du Prix de poésie Radio-Canada 2018.

Dans Alors tu nous construiras un bateau, elle écrit le nord « pour mieux lui appartenir. Et le faire sentir ».

J’ai longtemps écrit dans le silence, puis sur les conseils de ma professeure Martine Delvaux, je me suis créé un rituel musical, c’est-à-dire que j’ai choisi un album à écouter chaque fois que j’écris dans le cadre d’un même projet. C’est l’album Feu doux, de Stéphane Lafleur et Christophe Lamarche-Ledoux (Nouvelle fenêtre), qui m’a accompagnée au courant de la dernière année. Ça a eu un impact fou sur mon écriture.

Kristina G. Landry

Alors tu nous contruiras un bateau

I.

du pain du lait des fruits
sur le comptoir
une canne de fèves ouverte
une cuillère plantée

sur le tapis
du soleil et du sable

c’est tout ce que tu trouveras
en arrivant

II.

sur la route des heures
l’ennui en mène large
épinettes en œillère il n’existe
aucun autre chemin

III.

toutes les beautés te hurlent
en torrents
bouche ton nez tes yeux
du silence que tu trouves
au fond des choses

IV.

ça prend un temps pour voir
l’absence de feuilles au bout
d’un moment
tu réalises
que des épines

et en novembre
rien ne tombe

V.

le lichen millénaire
recouvre le territoire
amortit
notre chute

VI.

toutes les maisons boudent
tournent le dos
à la mer

VII.

des villages entiers bâtis
sur tout ce dont
on ne parle pas

VIII.

sur ton passage
ça chuchote en boucane
de bouleau
généalogique

IX.

tu me cherches comme le fleuve
salé large
n’arrives jamais à voir
de l’autre bord

X.

rendue au bout
les mots ne feront plus l’affaire
alors tu nous construiras
un bateau

XI.

mais où est la maison
tu étais pourtant certaine de l’avoir
laissée là

XII.

sur la pointe
une table une chaise
un lit
dans lequel t’abrier enfin
de musc de sève de toutes les choses
de la terre

XIII.

ce matin les outardes t’ont annoncé
mon arrivée
venteuse tu avais attendu longtemps
sur la galerie

XIV.

jamais naissance n’aura été aussi
définitive

XV.

tu as enterré tous mes os
dans la cour
c’était long c’était encore
gelé
tu as fait une croix avec des branches
nouées ce jour-là
était un grand jour



Découvrez le lauréat du Prix de poésie Radio-Canada 2018

Et les autres finalistes

Véritable tremplin pour les écrivains canadiens, les Prix de la création Radio-Canada sont ouverts à tous, amateurs ou professionnels. Ils récompensent chaque année les meilleurs récits (histoires vécues), nouvelles et poèmes inédits soumis au concours.

Vous aussi, vous écrivez? Participez à nos prix de la création!

Livres

Arts