•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le prix Femina à Philippe Lançon pour son livre Le lambeau

Le journaliste pose devant des escaliers recouverts d'un tapis rouge. Sa barbe poivre et sel cache ses blessures au visage. Il porte un veston bleu et un foulard rouge.

Philippe Lançon venu recevoir le prix Femina au Cercle de l'Union interallié le 5 novembre 2018.

Photo : Getty Images / CHRISTOPHE ARCHAMBAULT

Radio-Canada

L'auteur Philippe Lançon est lauréat du prix Femina 2018 pour son percutant roman Le Lambeau, qui raconte sa reconstruction physique et mentale après l'attentat de Charlie Hebdo dont il a été l'une des victimes.

Déjà un succès de librairie, ce roman décrit comme une oeuvre « magistrale »par le quotidien Le Monde a séduit les membres du jury du prix Femina.

Le journaliste Philippe Lançon a été défiguré, la mâchoire touchée par une balle lors de l'attentat contre Charlie Hebdo le 7 janvier 2015. Son roman raconte comment ­ « celui qui n’était pas tout à fait mort » doit cohabiter avec « celui qui allait devoir survivre ». Il évoque l'attentat, certes, mais raconte surtout les suites douloureuses de l'événement.

Pour la première fois depuis les attentats, l'écrivain blessé au visage a accepté de se présenter devant les caméras pour recevoir son prix au très sélect Cercle de l'Union interallié, à deux pas du Palais de l’Élysée.

La romancière américaine Alice McDermott a quant à elle reçu le Femina étranger pour La neuvième heure et Élisabeth de Fontenay a été récompensée par le Femina essai pour Gaspard la nuit. Pierre Guyotat, en compétition avec son roman Idiotie, a reçu un « prix spécial pour l’ensemble de son oeuvre ».

Avec les informations de Le Monde

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Livres

Arts