•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Transmettre l’amour de la lecture entre générations

Les deux frères Zack et Philippe Bombardier gardent le livre lu durant la journée pour le feuilleter de nouveau.
Grâce à Lire et faire lire, des jeunes enfants profitent de la présence des aînés pour aborder la lecture. Photo: Radio-Canada / ICI Estrie / Émilie Richard
Radio-Canada

Des grands-parents racontent une histoire, assis par terre, entourés de tout-petits; voilà l'image qui sera gravée dans la mémoire des enfants qui participent au programme Lire et faire lire, dont l'instigateur l'auteur Alexandre Jardin, invité d'honneur du Salon du livre de Rimouski.

Un texte de Marie-Josée Paquette-Comeau

Le programme Lire et faire lire crée une rencontre intergénérationnelle ayant pour but la transmission de l’amour des livres.

Durant l’année scolaire, des aînés bénévoles se rendent dans les écoles pour lire des histoires à de petits groupes de deux à cinq enfants d’âge préscolaire jusqu’à 8 ans.

Quand on transmet le plaisir de la lecture à un petit, il va pérenniser tout ce qu’il va apprendre à l’école. Donc on les vaccine contre l’échec scolaire.

Alexandre Jardin, auteur et fondateur du programme Lire et faire lire
Alexandre Jardin éclate de rire.L'écrivain Alexandre Jardin est le président d'honneur du 53e Salon du livre de Rimouski. Photo : Radio-Canada

Créé à Brest, en Bretagne, le programme Lire et faire lire a été implanté en France en 1999. Depuis, 40 % des écoles parisiennes participent au programme totalisant 700 000 enfants et 20 000 bénévoles, selon l’auteur.

Enracinée au Québec en 2002, l’activité est proposée dans plusieurs écoles du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie.

Organismes qui participent à Lire et faire lire

  • Bibliothèque Gabrielle-Bernard Dubé, à Carleton-sur-Mer
  • Centre d’action bénévole Gascons-Percé, à Chandler
  • Centre d’action bénévole Rimouski-Neigette
  • Commission scolaire de Kamouraska-Rivière-du-Loup

Lire à des enfants syriens

Pour s’intégrer dans un pays, il faut aimer quelqu’un, s’exclame Alexandre Jardin. Un message bien compris par Mme Adam, bénévole pour Lire et faire lire à Saint-Jérôme, dans les Laurentides.

Elle en est à sa troisième visite au Salon du livre de Rimouski qu’elle considère comme plus humain, avec un accès plus direct aux auteurs que dans les autres salons.

Avec de la douceur dans le regard, Mme Adam décrit cette activité comme du pur plaisir.

C’est faire œuvre utile pour ouvrir les horizons des enfants.

Mme Adam, bénévole pour Lire et faire lire
Une femme devant un kiosque de livres pour enfantsMme Adam est bénévole pour le programme Lire et faire lire dans la région des Laurentides. Photo : Radio-Canada / Marie-Josée Paquette-Comeau

Sa lecture devant de jeunes Syriens en francisation demeure gravée dans sa mémoire.

Elle se souvient d’une petite Syrienne de 6 ans qui, à la quatrième lecture, a voulu elle-même prendre le livre sans toutefois posséder pleinement la langue de Molière et de ces jeunes qui tremblaient en écoutant l’histoire de L’ours qui aimait les arbres, imaginant l’ours comme une bête effroyable.

Les Québécois savaient à quoi je faisais référence. Mais les petites Syriennes avaient peur, vraiment peur.

Mme Adam, bénévole pour Lire et faire lire

Pour Mme Adam, il a fallu désamorcer les craintes des petites. Ça a été un véritable échange, se souvient-elle.

Mme Adam assure qu’elle poursuivra ce bénévolat qui nourrit autant la tête que le cœur des petits et des grands.

Bas-Saint-Laurent

Livres