•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tests de classement : de moins en moins d’élitisme dans les écoles privées

Une salle de classe du séminaire de Chicoutimi

Le passage au secondaire est une étape importante pour les jeunes.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Fini le temps où les écoles privées sélectionnaient leurs élèves avec un test d'admission. Au Séminaire de Chicoutimi, comme dans plusieurs écoles privées du Québec, il ne s'agit plus de mesurer les connaissances des élèves, mais plutôt de connaître leurs habiletés scolaires.

Un texte de Sarah Pedneault et Roxanne Simard

Les tests de classement qui sont actuellement réalisés dans les écoles privées servent maintenant à constituer des classes équilibrées et homogènes. L'objectif : faciliter la réussite scolaire.

Depuis une vingtaine d'années, les écoles privées se sont démocratisées, estime le directeur général de l'établissement privé, Louis Prévost. Elles ne sont plus nécessairement synonymes d'élitisme.

Le bâtiment extérieur avec le panneau d'affichageAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les tests de classement permettent d'améliorer la réussite scolaire, assure le Séminaire de Chicoutimi.

Photo : Radio-Canada

S’ils répondent aux conditions d’admission avec leurs résultats scolaires du primaire, les élèves sont automatiquement acceptés au Séminaire de Chicoutimi.

Au Québec il y a encore certaines écoles privées, mais le pourcentage est faible, où ils sont vraiment strictement élitistes. C'est-à-dire qu'ils font passer 300 tests d'admission puis ils prennent vraiment les 100 meilleurs. La plupart des écoles, comme la nôtre, on a des tests de classement. On se fie évidemment sur les performances académiques au primaire avec le bulletin.

Au séminaire de Chicoutimi, 10 à 12 % des élèves ont des difficultés d'apprentissage et nécessitent des plans d'invention. Le test de classement permet bien souvent de les prendre en charge dès leur première année au secondaire.

On parle de TDAH, on parle de dyslexie orthographique, des choses qu'on ne voyait pas, effectivement, à l'école privée.

Louis Prévost, directeur général Séminaire de Chicoutimi

Le passage au secondaire : une étape marquante

Le test de classement marque aussi un événement important pour les jeunes : le passage à l'école secondaire.

J'ai hâte, je vais sûrement aimer ça. En même temps je vais me sentir dans les petits, explique un jeune.

Des jeunes dans un corridor. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le test d'admission a été remplacé par un test de classement au Séminaire de Chicoutimi.

Photo : Radio-Canada

Selon le psychologue Louis Legault, le passage au secondaire est l'un des événements les plus importants dans une vie. En termes d'anxiété, cet événement est comparable avec celui de devenir un parent.

La recherche a démontré que c'est une des deux transitions les plus importantes, les plus génératrices d'anxiété dans notre vie.

Louis Legault, psychologue

Les élèves recevront les résultats de leur examen d'admission d'ici la fin du mois de novembre.

Saguenay–Lac-St-Jean

Éducation