•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Rouge et Or obtient son billet pour la Coupe Dunsmore

Le match avait lieu au Stade Telus de l'Université Laval
Le Rouge et Or affrontait le Vert et Or sous la pluie Photo: Radio-Canada

Le Rouge et Or de l'Université Laval s'est joint à Dame Nature, samedi, pour rincer le Vert et Or de Sherbrooke par la marque de 40-0.

Un texte de David Rémillard

Après avoir blanchi ce même Vert et Or 53-0 il y a deux semaines, la troupe de Glen Constantin a récidivé, cette fois dans des conditions météorologiques exécrables.

La foule était d'ailleurs plutôt maigre au Stade Telus-Université Laval. L'organisation a tardivement annoncé le chiffre de « moins de 7000 ».

Grâce à ce gain facile, le Rouge et Or a obtenu son laissez-passer pour la finale de la Coupe Dunsmore, qui sera tenue à Québec samedi prochain, à 14 h. L'Université Laval n'a pas raté ce rendez-vous depuis 2002.

Sans surprise, le Rouge et Or affrontera les Carabins de l'Université de Montréal, qui ont facilement disposé des Redmen de McGill au pointage de 48-2.

Québec a gagné ses deux matchs contre les Bleus cette année. Mais fidèle à son habitude, l'entaîneur-chef Glen Constantin refuse tout excès de confiance.

« Les cadrans sont remis à zéro. Ce qu'on a fait dans le passé ne veut absolument rien dire. Chaque match au football, ce sont des matchs numéro 7. Il n'y a pas de lendemain », a-t-il rappelé.

Rivalité

De part et d'autre de l'autoroute 20, les joueurs des deux équipes sont motivés pour cet autre affrontement au sommet.

C'est la suite logique. On comprend que ce sont de bons spectacles pour toute la province. C'est le summum du football amateur au Québec.

Glen Constantin, entraîneur-chef du Rouge et Or

Dans l'état actuel des choses dans la conférence Québec, où Laval et Montréal dominent toutes les autres équipes, ce duel était attendu depuis un bon moment.

À sa dernière année, le quart-arrière Hugo Richard a admis samedi qu'il avait ce match en tête depuis des semaines. « On est tous vraiment excités pour ce match-là », a-t-il dit.

Comme vétéran, son objectif sera de « mettre l'équipe dans une bonne position » pour l'emporter et espérer mettre la main sur une dernière Coupe Vanier.

La météo de novembre

Le match de samedi a été un bon exemple des conditions météorologiques imprévisibles qui peuvent survenir lors des séries éliminatoires au football universitaire.

Les jeunes footballeurs ont dû composer avec une pluie abondante et de forts vents.

Vincent Breton-RobertVincent Breton-Robert a amassé 119 verges par la course, dont un long touché. Photo : Radio-Canada

« On n'a pas eu de revirement [en offensive]. C'est déjà une bonne chose dans des conditions comme celles-là. Il y a eu quelques erreurs, quelques passes imprécises. Mais il faut s'y attendre, avec un ballon mouillé, c'est inévitable », a expliqué Hugo Richard, qui venait de connaître « les pires conditions » en cinq ans avec le Rouge et Or.

Malgré la flotte et le souffle d'Éole, le botteur de précision David Côté a réussi cinq placements.

Le jeu aérien étant plus hasardeux par pareil temps, le plan de match du coordonnateur offensif Justin Éthier misait sur l'attaque au sol. Le Rouge et Or a compilé 300 verges de gain par la cours samedi, dont 119 et un touché pour Vincent Breton-Robert.

Québec

Football universitaire