•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un spa-cannabis prévu à Carleton Place d'ici 2020

Mark Spear devant des sapins.

Le président-directeur général de l'entreprise Burnstown Farms Cannabis Company, Mark Spear.

Photo : Radio-Canada / Robyn Miller/CBC

CBC

Un homme d'Ottawa espère transformer un terrain près de Carleton Place, situé à environ 50 km au sud-ouest d'Ottawa, en spa axé sur le cannabis et en culture de cannabis d'ici 2020.

Le président-directeur général de Burnstown Farms Cannabis Company, Mark Spear, veut que des visiteurs viennent passer une journée ou une nuitée à la ferme de 20 hectares de Beckwith, en Ontario, d’ici deux ans.

Nous voulons offrir une expérience uniquement canadienne en plein air, a-t-il dit. Nous croyons qu’il y a une grande synergie entre la nature et le cannabis et nous voulons partager cela avec le monde.

Je crois que le ''canna-tourisme'' va être un attrait majeur.

Todd Bennett, employé, Burnstown Farms

M. Spear, un ancien employé de l’entreprise Canopy Growth, filiale de Tweed basée à Smiths Falls, fait pousser son propre cannabis thérapeutique depuis un accident de moto survenu en 2004.

Il a indiqué que le spa allait inclure des massages avec de l’huile de cannabis, de l’hydrothérapie avec du cannabis et du yoga.

Todd Bennett devant des sapins.

Todd Bennett est le premier employé à temps plein de la ferme.

Photo : Radio-Canada / Robyn Miller/CBC

[Le but est que] quelqu’un vienne d’un autre pays pour explorer le marché légal ici au Canada et qu’il puisse rester au spa ou à la ferme, qu’il puisse apprendre comment cuisiner avec du cannabis et tout simplement avoir une expérience complète du marché du cannabis, a indiqué Todd Bennett, un employé de Burnstown Farms.

Approbation de Santé Canada requise

Burnstown Farms attend les autorisations nécessaires de Santé Canada pour cultiver des plants à l’extérieur. Les dirigeants de la ferme ont engagé deux firmes pour les aider à naviguer à travers ce processus que M. Spear qualifie de long et compliqué.

Nous sommes [sûrs] que nous allons avoir les autorisations. C’est tout simplement une question de quand, a affirmé M. Spear, qui a ajouté que la majorité de son budget initial sera consacré à l’installation d’une clôture de 2,5 mètres autour du terrain et à l’achat d’équipement de surveillance.

Le travail a d'ailleurs déjà commencé sur le terrain. Des travailleurs étaient sur place vendredi afin de construire un chemin et pour défricher une parcelle pour la culture.

L'objectif est de cultiver quelque 700 plants par hectare pour fournir en huile de cannabis des entreprises qui vendront des produits dérivés, qui devraient être légalisés l’an prochain.

Nous trouvons que le cannabis est un complément parfait au spa. C’est relaxant, ça a plusieurs bienfaits, alors nous nous attendons à ce que ce soit très populaire et plus efficace qu’un simple spa, a conclu M. Spear.

Ottawa-Gatineau

Entrepreneuriat