•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’escouade mobilité est intervenue plus de 3000 fois en 5 mois

Une voiture de l'escouade mobilité.

Les escouades de la mobilité étaient une promesse de Projet Montréal lors de la campagne électorale de 2017.

Photo : Radio-Canada / Jérôme Labbé

Radio-Canada

Créée en juin dernier, d'abord sous forme de projet pilote, la nouvelle escouade mobilité a fait plus de 3000 interventions à ce jour, soit 600 par mois en moyenne.

Cette escouade était une des promesses de Projet Montréal pour débloquer les artères de la ville. Ses six inspecteurs patrouillent dans le centre-ville, sur le Plateau Mont-Royal et dans le Sud-Ouest, principalement le matin, mais aussi en fin de journée, afin d’assurer la fluidité de la circulation.

La majorité de leurs interventions, soit 65 % d'entre elles, concernent des obstructions qui pourraient ralentir le temps de déplacement de 0 à 15 minutes, selon un rapport publié par la Ville de Montréal. Le tiers vise des obstructions sans impact sur la mobilité.

« C'est souvent des stationnements interdits dans des zones interdites. Ça peut être des chantiers, quand ils s'installent. L'entrepreneur va prendre un peu plus que ce que le permis lui autorise. Donc on va régler cela à la base. Des travaux privés font partie également des interventions qu'on va avoir avec l'escouade mobilité », explique le porte-parole de la Ville, Philippe Sabourin.

Bien que les inspecteurs essaient d’éviter de remettre des contraventions, leur taux de succès est de 95 %, et 70 % de leurs interventions ne sont pas récurrentes.

« Ils ont tous les pouvoirs de donner des pénalités aux gens qui vont occuper l'espace public de façon illicite. Je vous dirais que grosso modo, on va y aller avec tact et, très régulièrement, on va obtenir un compromis de la part des fautifs », indique Philippe Sabourin.

Près de 70 % des interventions de l’escouade mobilité ont eu lieu dans le centre-ville, 17 % sur le Plateau-Mont-Royal et 11 % dans le Sud-Ouest.

Avec des informations de Benoît Chapdelaine

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand Montréal

Transports