•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quand Trump s’associe à Game of Thrones

Radio-Canada

Le président américain Donald Trump s'est clairement associé à la série culte Game of Thrones (Le Trône de fer), vendredi, pour saluer le retour de certaines sanctions américaines contre l'Iran. Une décision mal accueillie par le diffuseur HBO.

Une image de Donald Trump sur laquelle on peut lire « Les sanctions s'en viennent », avec la mention « 5 novembre ».« Les sanctions s'en viennent », peut-on lire sur cette image diffusée par le président américain sur son compte Twitter. Photo : Radio-Canada / Capture d'image du tweet du président Trump

L’image au cœur du litige a été tweetée par le président vers midi, peu après l'annonce par deux membres de son administration que des sanctions contre la République islamique seront rétablies le 5 novembre.

« Sanctions are coming »(les sanctions s’en viennent), peut-on lire en surimpression sur une photo de M. Trump, qui arbore une mine sérieuse et déterminée.

La mention « 5 novembre » ajoutée au bas de l'image complète l’impression qu’il s’agit d’une affiche de film.

Le slogan publicitaire est une référence directe à « Winter is Coming », qui est le titre du premier épisode de Game of Thrones. Le terme est aussi utilisé par des personnages de la série pour annoncer un danger imminent.

Les deux lettres O sont en outre barrées de trois lignes verticales, imitant la signature visuelle de la série, qui connaît un succès monstre partout dans le monde depuis maintenant plus de 7 ans.

« Nous ne sommes pas au courant de ce message, et nous préférerions que notre marque de commerce ne soit pas détournée à des fins politiques », a commenté le réseau HBO dans une déclaration à CNBC.

Comment dit-on “usage abusif de marque de commerce” en dothraki?

Message diffusé sur le compte Twitter de HBO, faisant référence à une langue parlée dans la série

Game of Thrones, qui s'achèvera l'année prochaine au terme d’une huitième saison, est la série de fiction la plus couronnée de l'histoire des Emmy Awards, les récompenses de la télévision américaine.

Son succès a fait en sorte que des éléments qu'on y retrouve sont passés dans la culture populaire.

Dans son livre consacré à la sa campagne à la présidentielle publié l’an dernier, l’ex-candidate démocrate Hillary Clinton s’était par exemple comparée au personnage de Cersei Lannister, en faisant référence aux partisans de Donald Trump qui réclamaient son emprisonnement lors de rassemblements.

« Ils criaient “Coupable! Coupable!”, comme les fanatiques religieux de Game of Thrones criant “Honte! Honte!” pendant que Cersei Lannister retournait vers Red Keep », la résidence du roi, a-t-elle évoqué.

Mi-octobre, le président indonésien Joko Widodo s'était aussi référé à Westeros, le nom de l'univers impitoyable dans lequel se déroule la série, en commentant une conjoncture mondiale assombrie par des tensions commerciales.

Avec les informations de Agence France-Presse, et CNBC

Politique américaine

International