•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Visée par des allégations de fautes professionnelles, une chiropraticienne perd son permis

Photo de profil de Dena Churchill.

Dena Churchill.

Photo : Facebook

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une chiropraticienne d'Halifax, connue pour des publications pseudoscientifiques sur les réseaux sociaux, perd « jusqu'à nouvel ordre » son permis de pratiquer la chiropractie. Elle fait face à des allégations de fautes professionnelles graves.

Dena Churchill est propriétaire d’Oxford Chiropractic, à Halifax. Elle se présente aussi comme conférencière et auteure et tient un blogue sous le pseudonyme DrSexyMom. Active sur les réseaux sociaux, elle fait l’objet d’une enquête pour sa promotion de théories mensongères au sujet de la vaccination et pour avoir formulé des opinions ésotériques au sujet du cancer et de la santé en général.

L’annonce de la suspension du permis de Mme Churchill est apparue vendredi sur le site Internet du Collège des chiropraticiens de la Nouvelle-Écosse. Le permis demeurera suspendu jusqu’à nouvel ordre, y écrit-on.

Le directeur du Collège des chiropraticiens de la Nouvelle-Écosse, John Sutherland, explique que la loi lui interdit de fournir plus de détails sur les allégations. Il remarque cependant que dans ce cas précis, il est approprié d’avertir le public de la suspension du permis de Dena Churchill.

Multiples allégations de fautes professionnelles

Le Collège des chiropraticiens de la Nouvelle-Écosse examinera 15 allégations de fautes professionnelles graves et une de conduite indigne d’une chiropraticienne, selon un avis d’audience visant Dena Churchill publié le 1er novembre sur le site Internet du Collège.

Les 16 allégations sont en lien avec des théories concernant la vaccination et l’immunisation, deux sujets qui sont hors du champ de compétence de la chiropractie, publiées entre mai et septembre 2018 sur le site « DrSexyMom », sur trois pages Facebook différentes, et sur le compte Twitter de Mme Churchill.

Dena Churchill devant une projection sur les huiles essentielles.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La chiropraticienne Dena Churchill est sous enquête pour ses affirmations non fondées sur la santé.

Photo : Facebook

L’avis d’audience argue que les publications en ligne de Mme Churchill représentent des activités de marketing qui ne sont pas professionnelles, véridiques, vérifiables, [ou] claires, ainsi qu’une conduite qui ne mérite pas le respect du public pour les membres de la profession.

On dit aussi que Mme Churchill publie des informations, des commentaires et des images qui peuvent être perçus comme répréhensibles, déshonorants et non professionnels.

Dans l’allégation de conduite indigne d’une chiropraticienne, on écrit que Mme Churchill savait ou aurait dû savoir que de telles publications étaient interdites par [le Collège] ou contraires aux politiques de ce dernier et aux règles qui régissent la pratique de la chiropractie.

Deuxième suspension

John Sutherland indique que Dena Churchill avait toujours le droit de voir des patients après la publication, jeudi, de l’avis d’audience. Moins de 24 heures plus tard, la suspension de son permis de pratique était annoncée.

En octobre, Mme Churchill avait annoncé dans un courriel à ses clients qu’elle avait perdu son permis. Quelques jours plus tard, elle leur annonçait avoir été réintégrée.

Les audiences concernant Dena Churchill sont prévues pour les 22, 24, 27 et 28 mai 2019 aux bureaux du Collège des chiropraticiens de la Nouvelle-Écosse, à Halifax.

Les audiences se déroulent comme celles d'un procès, c’est-à-dire que les parties impliquées peuvent avoir une représentation légale, soumettre des éléments de preuves et appeler des témoins.

Les arguments seront entendus par un panel de deux membres du Collège des chiropraticiens et un membre du public, choisi par la province, et qui n’est pas un chiropraticien.

L’enquête visant Dena Churchill se poursuit toujours, précise John Sutherland. Les audiences annoncées pour mai prochain concernent la portion de l’enquête qui a été complétée.

Il a été impossible de joindre Dena Churchill pour une entrevue.

Avec les informations de Michael Gorman

Avec les informations de CBC

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.