•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

5 choses à savoir sur le nouveau vaccin contre la grippe offert aux aînés

Une infirmière vaccine une personne âgée.

Les aînés peuvent choisir entre deux types de vaccin contre la grippe cette année en Ontario.

Photo : iStock

Radio-Canada

Les Ontariens de 65 ans et plus ont le choix cette année entre le vaccin régulier contre l'influenza et un nouveau vaccin à haute dose. L'Ontario est la seule province au pays à offrir le nouveau vaccin gratuitement à tous les aînés. Toutefois, certains doutent de son efficacité supérieure. Par ailleurs, il n'est pas disponible partout.

Un texte de Michel Bolduc

Voici 5 choses à savoir sur le nouveau vaccin, appelé Fluzone haute dose.

1) Quelle est la différence entre le vaccin à haute dose et le vaccin ordinaire?

Le vaccin à haute dose contient une quantité quatre fois plus grande d'antigènes qu'un vaccin ordinaire à trois souches d'influenza, explique Santé publique Ontario. Les antigènes sont importants, parce que ce sont eux qui stimulent le système immunitaire à produire des anticorps.


2) Le vaccin à haute dose est-il vraiment plus efficace?

Le nouveau vaccin à haute dose est plus efficace qu'un vaccin à trois souches de dose normale, selon les études. Toutefois, les données ne permettent pas de confirmer pour l'instant s'il offre une meilleure protection qu'un vaccin à quatre souches (ou quadrivalent), l'autre type de vaccin disponible actuellement pour les aînés en Ontario.

Santé publique Ontario explique que la province rend tout de même le vaccin à haute dose disponible cette année, parce qu'elle s'attend à ce qu'il offre, grâce à sa plus forte concentration d'antigènes, une meilleure protection particulièrement contre la souche A/H3N2 de l'influenza, qui rend malades beaucoup d'aînés de 65 ans et plus et cause un plus grand nombre d'éclosions, d'hospitalisations et de décès que les autres souches, lorsqu'elle se propage dans la communauté.

Les personnes âgées souvent répondent un peu moins bien au vaccin [ordinaire], souligne le directeur du contrôle des infections à l'Hôpital Sunnybrook de Toronto, Jérôme Leis.

L'infectiologue Neil Rau du réseau hospitalier Halton Healthcare rétorque que le nouveau vaccin est beaucoup plus cher et devrait être réservé, selon lui, aux personnes souffrant déjà d'autres maladies, qui sont plus à risque de complications si elles attrapent la grippe.

Je ne suis pas convaincu qu'on doit payer entre 50 ou 100 fois la valeur normale d'un vaccin pour ce nouveau vaccin.

Neil Rau, infectiologue

Le vaccin à haute dose présente par ailleurs un risque légèrement accru de réaction locale (douleur ou rougeur à l'endroit où la piqûre est faite).

Quatre autres provinces, la Nouvelle-Écosse, le Manitoba, la Saskatchewan et l'Île-du-Prince-Édouard, offrent ce nouveau vaccin cette année, mais seulement aux résidents de centres de soins de longue durée. Le Québec ne couvre pas ce vaccin.


3) Où puis-je me procurer le vaccin à haute dose?

Contrairement au vaccin standard, le Fluzone haute dose n'est pas disponible en pharmacie. Selon le ministère de la Santé, les aînés peuvent l'obtenir auprès de leur médecin. Il est aussi offert dans des centres de soins de longue durée.


4) Y a-t-il une pénurie de vaccins à haute dose en Ontario?

Le ministère de la Santé assure que non.

Toutefois, le NPD a raconté, jeudi, que 12 des 20 cliniques que le parti avait contactées un peu partout dans la province n'avaient pas ou plus du vaccin à haute dose pour les aînés.

Le Dr Rau ajoute que le réseau de santé Halton Healthcare n'a reçu que quelques dizaines de doses. En revanche, le Dr Leis de l'Hôpital Sunnybrook indique que l'établissement a suffisamment de doses.

La ministre de la Santé, Christine Elliott, incite les aînés qui n'arriveraient pas à obtenir le nouveau vaccin à contacter son bureau.


5) Quand devrais-je me faire vacciner?

Dès maintenant, affirment les experts. Le corps peut prendre jusqu'à deux semaines après la vaccination pour développer une réponse immunitaire contre le virus de l'influenza, explique Santé publique Ontario. Il est donc recommandé de se faire inoculer le plus rapidement possible, avant que le virus ne se propage largement.


Moins du tiers des Ontariens se font vacciner

L'Ontario dépensera 54 millions de dollars en 2018-2019 pour son programme de vaccination contre la grippe, indique le ministère de la Santé.

Au cours des cinq dernières années, environ 30 % des Ontariens se sont fait vacciner, ajoute le Ministère, même si le vaccin est offert gratuitement dans la province.

De son côté, le Dr Rau pense que l'Ontario devrait délaisser son programme universel et adopter une approche comme celle du Québec, qui cible certains groupes, y compris les aînés de 75 ans et plus ainsi que les personnes souffrant de certaines maladies chroniques. Selon l'infectiologue, le taux d'efficacité du vaccin annuel contre la grippe, qui ne dépasse généralement pas 40 %, n'est pas assez bon pour justifier un programme universel, contrairement à d'autres vaccins comme celui contre la rougeole, par exemple.

Santé publique Ontario défend le programme de vaccination, soulignant que l'influenza peut être débilitante et forcer la personne malade à s'absenter du travail ou de l'école, sans parler du risque d'infecter des individus plus vulnérables, comme les aînés.

Toronto

Vaccination