•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un taux de THC mal étiqueté sur un produit vendu par la Société ontarienne du cannabis

Photo d'une main qui tient un téléphone cellulaire où est affiché une image de cannabis.
Une image du site web de la Société ontarienne du cannabis Photo: La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Le Torontois Peter Lyon avait commandé le produit ayant la plus forte concentration en THC sur le site web de la Société ontarienne du cannabis, pour ensuite se rendre compte que la puissance de la marijuana en question était presque de moitié inférieure au taux affiché en ligne.

Imaginez commander une bouteille de spiritueux avec une concentration d'alcool de 40 % et vous retrouver avec une boisson dont le taux est de 20 %. Ça pourrait poser problème, se plaint l'homme de 27 ans.

La concentration en THC du produit de cannabis qu'il avait commandé, appelé Radiate, devait être de 24 %. Or, son reçu indique que le taux est plutôt de 13 %. M. Lyon n'a pas encore reçu sa commande.

Il s'agit d'une autre tuile pour la Société ontarienne du cannabis, qui reçoit déjà une litanie de plaintes relativement aux retards dans la livraison des commandes, sans parler des problèmes de traduction de son site web.

À l'heure actuelle, ce portail Internet est la seule façon légale pour les Ontariens de se procurer de la marijuana. Des magasins de cannabis, exploités par le privé, pourront ouvrir leurs portes en Ontario, mais pas avant avril prochain.

Information obligatoire

Santé Canada force les producteurs de cannabis à divulguer la teneur en THC de leurs produits.

Jeremy Potvin, PDG et cofondateur de l'entreprise Weedbox qui distribue le Radiate, a d'abord affirmé que la situation vécue par M. Lyon était une erreur de la part de la Société ontarienne du cannabis, qui semblait avoir imprimé ou affiché le mauvais contenu.

Cependant vendredi, TerrAscend Canada qui produit le Radiate, a affirmé que ce qui était arrivé était de sa faute et non pas de celle de la Société ontarienne du cannabis.

Une description incorrecte sur un produit a été fournie par TerrAscend Canada à la Société ontarienne du cannabis,a affirmé Ari Unterman, un vice-président de la compagnie.

Il a ajouté que TerrAscend a immédiatement alerté la SOC et a pris des mesures pour éviter qu'une telle erreur ne se reproduise.

Weedbox a offert une indemnité aux consommateurs touchés sous la forme de bons d'achat pour des accessoires vendus par l'entreprise. Ce ne sont pas les consommateurs qui ont fait l'erreur, ajoute le PDG de Weedbox, Jeremy Potvin. Même si l'écart [dans la teneur en THC] n'avait été que de 1 %, ce n'est pas ce qu'ils ont commandé.

Sans commenter directement le cas de M. Lyon, la Société ontarienne du cannabis s'était défendue, en affirmant que, dans un produit naturel, la concentration en THC peut varier d'un lot à un autre. Les taux de THC et de CBD affichés dans les pages du site web [de la Société ontarienne du cannabis] sont fournis par les producteurs de cannabis réglementés par le fédéral et peuvent différer des taux spécifiés par ces mêmes manufacturiers sur l'étiquette des produits, avait soutenu la porte-parole Amanda Winton.

M. Lyon, de son côté, pense que ce qui lui est arrivé est probablement le résultat d'une erreur humaine. Malheureusement, dit-il, cette erreur humaine s'est produite alors que 1,5 million de personnes cherchaient à passer une commande.

Avec les informations de CBC News

Toronto

Drogues et stupéfiants