•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un batteur de rock sonne le gong du féminisme

Quatre hommes costumés prennent la pause, l'un d'entre porte une tête de chat en peluche et un débardeur imprimé du mot de «feminist». Il lève le bras en serrant le poing.
Le batteur Kurt Dahl a créé un débardeur imprimé du mot « feminist » pour sensibiliser contre la misogynie. Photo: Page Facebook du groupe One Bad Son
Radio-Canada

En portant un débardeur imprimé du mot feminist pendant sa tournée aux États-Unis, le batteur d'un groupe de musique de Saskatoon a provoqué une grande réaction parmi ses admirateurs. Il dit vouloir utiliser son image de rockeur pour dénoncer la misogynie.

Kurt Dahl qualifie son action d’acte simple. Actuellement en tournée aux États-Unis, il dit avoir été inspiré à agir en constatant le climat politique de ce pays. « Vous savez, peut-être que [la misogynie] commence avec le président, et se répercute vers le bas » s’interroge-t-il.

On dirait que la misogynie montre son affreux visage aux États-Unis en ce moment.

Kurt Dahl, batteur du groupe de rock One Bad Son

Kurt Dahl confie avoir été profondément touché par le témoignage de Christine Blasey Ford. Cette chercheuse en psychologie avait déclaré à la commission judiciaire du Sénat qu’elle avait été sexuellement agressée par le candidat à la Cour suprême des États-Unis, Brett Kavanaugh. Il avait rejeté ces accusations, avant d’être finalement nommé juge à la Cour suprême.

Un homme à la carure sportive et à l'attitude franche photographié à contre-jour dans une rue de New-York. Sur son débardeur le mot « feminist » peut se lire en lettre capitale.Agrandir l’imageKurt Dahl utilise son statut de rockeur pour faire parler du féminisme. Les bénéfices de la vente des débardeurs sont reversés à un refuge pour femmes fuyant la violence conjugale. Photo : Radio-Canada / Julia McCormick

Les hommes, les femmes, et ceux qui ne s’identifient pas selon ces genres devraient avoir les mêmes droits et opportunités dans la vie.

Kurt Dahl, batteur du groupe de rock One Bad Son

Voulant agir, le rockeur a simplement fait imprimer le mot feminist sur son débardeur. Depuis, il l’a porté sur scène à tous ses concerts. « J’ai besoin de trouver une laverie automatique très rapidement », plaisante-t-il.

Répondant à l’engouement de ses admirateurs, Kurt Dahl vend le débardeur sur sa page Facebook. Le premier lot d’impressions s'est écoulé en trois jours. Le musicien raconte qu'avec ce succès, sa petite action de féminisme s’est transformée en une expérience d’humilité et d’inspiration. Les recettes des ventes sont reversées au Saskatoon interval house, un refuge d’urgence pour les femmes et leurs enfants fuyant la violence domestique.

Ignorer les trolls

Le succès de l’initiative ne signifie pas qu’elle a été accueillie sans réserve par tous les admirateurs du groupe. Le batteur a notamment été interpellé sur son féminisme.

Kurt Dahl a aussi été harcelé sur les réseaux sociaux. « Il y a eu quelques trolls sur internet qui, comme le font les trolls, publient juste des commentaires vraiment négatifs [...], alors je les ai juste bloqués », explique-t-il.

Le rock 'n' roll a toujours été une sorte de monde d’hommes.

Kurt Dahl, batteur du groupe de rock One Bad Son

Le batteur dit être conscient que sa petite action ne changera pas le monde, mais il espère cependant que le monde du rock évoluera. « Je n’ai pas de temps pour les gens négatifs, alors si les gens doutent, c’est leur problème » explique-t-il, avant de conclure « je ne m’en soucie pas vraiment ».

Déclencher des conversations, c’est là où le changement commence.

Kurt Dahl, batteur du groupe de rock One Bad Son

Avec son geste simple, Kurt Dahl espère faire davantage parler du féminisme.

D'après les informations recueillies dans l'émission Saskatoon Morning de CBC

Saskatchewan

Société