•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de transparence pour les dons et subventions aux organismes à Saguenay

Un document posé sur une table.

En 2018, Saguenay a distribué 21,3 millions de dollars en dons et subventions à 537 organismes.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La mairesse de Saguenay, Josée Néron, a présenté les nouveaux critères auxquels les organismes culturels, sportifs et communautaires devront répondre pour demander une aide financière de la Ville. Ce programme de dons et de subventions n'avait jamais été révisé depuis 2002.

Plusieurs réclamaient des changements, reprochant le manque de transparence et le favoritisme de l'administration de l’ancien maire Jean Tremblay.

Les clubs sportifs, les groupes communautaires et les organismes culturels devaient alors s'adresser à différentes sources pour obtenir une aide financière municipale.

L’argent venait d'un peu partout et il n’y avait personne, pas aucun endroit où on pouvait dire quel service recevait quel montant dans l'année. Cet exercice-là, on l'a fait.

Josée Néron, mairesse de Saguenay

Au cours des derniers mois, une équipe a mis sur pied un nouveau programme qui agira comme un guichet unique. Tous les organismes devront répondre à une liste précise de critères pour être officiellement reconnus par la Ville de Saguenay.

Des éléments comme une preuve d'incorporation, un rapport financier ou la présence d'un conseil d'administration figurent sur la liste des prérequis.

En 2018, Saguenay a distribué 21,3 millions de dollars en dons et subventions. Les fonctionnaires municipaux ont répertorié près de 537 organismes susceptibles de recevoir une aide financière.

D’après les informations de Frédéric Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !