•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un rescapé des Broncos reviendra sur la glace pour son premier match après l'accident

Tyler Smith parle en entrevue dans un studio de CBC
Originaire de Leduc, en Alberta, l'attaquant de 1,85 m et de 83 kg a dit avoir jonglé avec l’idée de rejouer pour l'équipe quand il se remettait de ses blessures. Photo: CBC / Don Somers
La Presse canadienne

Le joueur des Broncos de Humboldt Tyler Smith a l'intention de revenir sur la glace, vendredi, pour son premier match après avoir survécu à l'accident de la route qui a décimé son équipe de hockey junior, en avril dernier, en Saskatchewan.

Tyler Smith était à bord de l'autocar des Broncos lorsque celui-ci est entré en collision avec un semi-remorque en avril, causant la mort de 16 personnes et blessant 13 joueurs.

Il a eu la clavicule et une omoplate cassées et des dommages au nerf du bras gauche.

Maintenant âgé de 20 ans, Tyler Smith est presque rétabli, hormis quelques lésions nerveuses à la main gauche et au poignet. Il prévoit toutefois de rejouer vendredi.

Je veux vraiment jouer pour eux.

Tyler Smith, survivant de l'accident des Broncos

« Je suis vraiment excité, mais en fin de compte, je suis toujours très anxieux », a déclaré le jeune homme à La Presse canadienne.

« Ce sera OK après les premiers changements, mais mes premiers moments sur la glace seront chargés d’émotion. Même avant le match, ce sera très émouvant », a-t-il ajouté.

Tyler Smith montre son tatouage sur le bras, citant l'entraîneur défunt Darcy Haugan où l'on peut lire en anglais: « C'est un grand jour pour être Bronco Messieurs », Darcy Haugan.Tyler Smith s'est fait un tatouage sur le bras, citant l'entraîneur défunt Darcy Haugan. Photo : CBC / Don Somers

Originaire de Leduc, en Alberta, l'attaquant de 1,85 m et 83 kg dit avoir jonglé avec l’idée de rejouer pour l'équipe quand il se remettait de ses blessures.

Quelques semaines avant mon arrivée, j'ai décidé de me lever et d’y retourner.

Tyler Smith, survivant de l'accident des Broncos
Un joueur de l'équipe de hockey junior des Broncos est assis seul sur son banc en écoutant de la musique et regarde la patinoire. Un joueur de l'équipe de hockey junior des Broncos est assis seul sur son banc, environ une heure avant son match d'ouverture à domicile contre les Nipawin Hawks. (archives) Photo : CBC / Guy Quenneville

Tyler Smith a commencé à s'entraîner avec la nouvelle équipe, qui comprend Brayden Camrud et Derek Patter, les deux seuls joueurs qui se trouvaient l'autocar au moment de l'accident et qui sont de retour dans la formation des Broncos, cette saison.

Tyler Smith était à Humboldt pour assister au match d'ouverture à domicile du 12 septembre, mais cela a été difficile pour lui de revenir en tant que joueur.

Le plus dur a été de retourner dans le vestiaire sans la plupart de ses coéquipiers, là où les mots inspirants de son ancien entraîneur recouvrent encore le mur.

« Nous étions une équipe soudée et très unie. Donc, c’était différent de se retrouver dans une nouvelle atmosphère de vestiaire, a-t-il expliqué. C'est un bon groupe de gars ici, et je suis content pour eux. Ils ont déjà été géniaux depuis le début. »

Tyler Smith ajoute que le fait d'avoir Brayden Camrud et Derek Patter dans l'équipe a constitué une aide précieuse. Ils l’ont aidé à le ramener à l'entraînement.

Ses deux coéquipiers étaient également là durant son premier trajet en autocar le week-end dernier, quand il a tweeté : « Même si cela a été horrible, je savais que 16 anges incroyables veillaient sur moi depuis la seconde où j'y suis monté jusqu'à la seconde où j'en suis descendu. »

Si j'avais besoin de quelque chose, ils étaient là. J'ai juste pris quelques respirations profondes et essayé de passer au travers.

Tyler Smith, survivant de l'accident des Broncos

Pour Tyler Smith, remonter dans un autocar était un autre pas en avant. « C'était très difficile, a-t-il confié. Évidemment, cela ramène des souvenirs, des flashbacks, ce genre de choses. »

« Mentalement, c'est une tout autre histoire. Physiquement, j'ai l'impression d'être prêt, mais mentalement, ça va venir. »

D'après un texte de Colette Derworiz, La Presse canadienne

Saskatchewan

Hockey