•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Visite des nouveaux locaux de l'école anglophone Metis Beach

Vue de la cafétéria sur la baie de Métis-sur-Mer

Le nouveau bâtiment de l'école anglophone Metis Beach à Métis-sur-Mer a une capacité d'accueil de 120 élèves.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Damphousse

Radio-Canada

Les élèves de l'école Metis Beach, à Métis-sur-Mer, ont emménagé au cours des dernières semaines. Le nouveau bâtiment aux allures modernes était attendu depuis près d'une quinzaine d'années par la Commission scolaire Eastern Shores.

Un texte d’Isabelle Damphousse

La nouvelle école Metis Beach s’impose dans le paysage du petit village de Métis-sur-Mer. Fondé en 1829, l’établissement scolaire anglophone passait souvent inaperçu avant la construction du nouveau bâtiment.

Les architectes de la nouvelle école ont été inspirés par le projet Lab-école du gouvernement du Québec.

Les classes spacieuses, la fenestration omniprésente et l'attention portée à l'insonorisation séduisent le personnel enseignant. Selon eux, l’environnement en classe est beaucoup amélioré et il est plus facile de se concentrer.

Une classe de 5e et 6e année de l'école Metis Beach.

Les classes de l'école sont spacieuses et la lumière naturelle y est omniprésente grâce aux grandes fenêtres.

Photo : Radio-Canada

Des fois, je me promène dans l'école et je me sens seul, pourtant il y a des élèves partout dans les classes.

Mark Lyth, enseignant de sciences et de mathématiques

Le mobilier scolaire, adapté aux besoins des élèves, a soigneusement été choisi. Les classes sont meublées, par exemple, de sièges-sacs, de bureaux à hauteur ajustable et de canapé.

Un élève sur une chaise balançoire.

Les élèves sont libres de choisir l'emplacement de leur choix dans la classe.

Photo : Radio-Canada

Les élèves n’ont pas de pupitre attitré. L’enseignante Gabrielle Jean apprécie ce nouvel aménagement qui offre plus de liberté.

J'en ai que s'il y a un petit bruit, ils sont complètement déconcentrés, alors que d'autres auraient besoin de sauter en faisant leur travail. Ici, avec le matériel que j'ai, je peux plus leur offrir cette personnalisation-là de leur apprentissage.

Gabrielle Jean, enseignante en cinquième et sixième année
Le gymnase de l'école est un demi-sous-sol.

Le gymnase qui est demi-sous-sol permettra à l'école de faire des économies d'énergie.

Photo : Radio-Canada

Il est encore trop tôt pour que les enseignants puissent confirmer si ces changements ont un effet apaisant sur les 72 élèves. Ils croient quand même déjà que ce nouvel environnement favorise l’apprentissage et ils observent moins de conflits entre les élèves.

Bas-Saint-Laurent

Éducation