•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Traduction bâclée : une affiche en français retirée d'un site gouvernemental

Une affiche en train d'être corrigée. On voit les mains d'une femme qui maintennent l'affiche et écrivent dessus.
L'Autorité de la santé de la Saskatchewan a présenté ses excuses pour les nombreuses erreurs présentes sur l'affiche traduite en français. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

L'Autorité de la santé de la Saskatchewan a retiré de son site Internet une affiche sur le vaccin contre la grippe qui contenait de nombreuses erreurs de français. La traductrice agréée Marie-France Kenny se dit « atterrée » par le faible niveau de français de ce document officiel.

L’affiche a été rédigée par une personne à l'interne, avant d’être révisée par un professeur de français, affirme l’Autorité de la santé de la Saskatchewan. Elle présente ses excuses pour ces erreurs et s’engage à faire corriger l’affiche prochainement. L’Autorité dit aussi qu’elle prendra les mesures nécessaires pour améliorer le niveau de ses traductions en français.

L’affiche n’a pas été imprimée à grande échelle, mais seulement sur demande de la part du personnel du ministère de la Santé.

Une traductrice « atterrée »

Une traductrice corrige l'affiche fautive

La traductrice agréée Marie-France Kenny s’est déclarée « atterrée » en découvrant l’affiche. « C’est vraiment terrible comme document », a-t-elle dit en relevant des erreurs de sens, d’accord et de conjugaison. Certaines informations avaient également été omises lors du passage au français.

Parler français, c'est différent d'écrire en français. Et pour traduire, ça ne prend pas un bac en traduction pour rien.

Marie-France Kenny, traductrice agréée

Pour Marie-France Kenny, la différence de qualité entre le français et l’anglais dénote une différence de standard entre les deux. Devant la faible qualité de l’affiche, elle s'est sentie « comme une citoyenne de seconde classe ». La traductrice dit avoir déjà vu des cas où des organismes voulaient aller plus vite et économiser de l’argent en utilisant des ressources internes pour des traductions, mais que le résultat laissait à désirer.

Selon Marie-France Kenny, tous les documents publiés par des antennes du gouvernement devraient être révisés par la Direction des affaires francophones (DAF).

Des lignes directrices seront tracées

Le directeur de la DAF, Charles-Henri Warren, qualifie ces erreurs de « regrettables ». Il souligne cependant avoir pris contact avec l’Autorité de la santé de la Saskatchewan par l'intermédiaire du ministère de la Santé et dit que l’affiche sera envoyée aux traducteurs de son organisme pour qu’elle soit revue et corrigée.

Un peu de la même façon qu’un document est publié en anglais, le gouvernement veut s’assurer qu’il est sans fautes et facile à comprendre.

Charles-Henri Warren, directeur de la Direction des affaires francophones

La création de lignes directrices à destination des organismes provinciaux figurait parmi les recommandations du dernier rapport du comité consultatif en matière d’affaires francophones. M. Warren confie qu’une rencontre aura lieu dans quelques semaines avec des représentants de chaque ministère pour réfléchir au contenu de ces consignes.

Il s’agira d’un travail collaboratif visant à comprendre la situation des fonctionnaires, qui seront aussi sensibilisés aux services proposés par la DAF.

Saskatchewan

Francophonie