•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maison Rodolphe-Audette, « une démolition sauvage »

Destruction de la maison Rodolphe-Audette à Lévis.

Destruction de la maison Rodolphe-Audette à Lévis.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Radio-Canada

Moins de 48 heures après la décision du conseil municipal de Lévis, la maison Rodolphe-Audette est tombée sous le pic des démolisseurs.

Il aura fallu que quelques coups de pelle mécanique mercredi matin pour raser l'édifice.

Une destruction qualifiée de « sauvage » par Michel Belleau qui depuis quatre ans tente de la sauver.

« Je dénonce vraiment le manque de vision, de la Ville de Lévis et du milieu qui a laissé depuis 20 ans cette maison-là se détériorer », a exprimé le petit-fils de Rodolphe Audette et porte-parole du comité de mise en valeur.

Destruction de la maison Rodolphe-Audette à Lévis. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Destruction de la maison Rodolphe-Audette à Lévis.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

L'état de délabrement avancé du bâtiment et les coûts pour la rénovation ont motivé la Ville à donner le feu vert à la démolition.

Michel Belleau dénonce le manque de vision de la municipalité envers ce « lieu de mémoire ».

« Pour moi, c'est une journée très triste, car c'est la fin d'une maison importante dans la trame historique de la Ville de Lévis », a-t-il ajouté.

Le citoyen promet d'avoir à l'oeil le projet de condos prévu en lieu et place de la maison centenaire.

« On va être le chien de garde de ce qui se va se passer par après, car c'est un lieu patrimonial ».

Québec

Immobilier